Fermer

Cameroun: démantèlement des centres spéciaux de lutte contre le Covid-19 dans les stades

Mise à jour le 18/10/2020 à 10h41 Publié le 18/10/2020 à 10h38 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

#Société
Cemroun: démantèlement des centres de Covid-19 dans les stades

Dr Manachie Manaouda, le ministre camerounais de la Santé publique au stade militaire de Yaoundé.

© Copyright : DR

#Autres pays : Même si le virus reste une menace et continue de sévir dans le pays, la pandémie semble davantage maîtrisée, d'où l'opération lancée cette semaine à Yaoundé, Douala et Limbe en prélude au début du tournoi. Des réfections seront néanmoins nécessaires pour réhabiliter les aires de jeu endommagées.


Les autorités sanitaires du Cameroun ont procédé cette semaine au démantèlement des équipements de riposte au Covid-19 installés sur les infrastructures sportives, au plus fort de la pandémie dans le pays. Ces centres étaient notamment chargés d'accueillir les patients du coronavirus, afin d'éviter notamment un engorgement des hôpitaux.

Ce démantèlement s’effectue simultanément sur trois stades : le stade militaire de Yaoundé, le stade Mbappe Leppe de Douala et le stade de Limbe dans la région du Sud-Ouest. Ces,m infrastructures ont été retenues pour servir de terrains d'entraînement dans le cadre du Championnat d'Afrique des nations (CHAN) que le pays doit organiser en janvier prochain.


>>>LIRE AUSSI: Covid-19: au Cameroun, nombreux sont ceux qui pensent que c'est fini

Le 15 octobre dernier, le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie, s'est rendu sur le site de Yaoundé pour constater l'effectivité de l'opération. «Ces équipements seront déportés ailleurs. Une réflexion est déjà en cours pour voir dans quel hôpital sera adossée une autre unité de prise en charge», a déclaré le ministre pour qui le démantèlement ne signifie pas la fin de la pandémie.

Dans une correspondance qui a fuité sur les réseaux sociaux le 7 octobre 2020, le secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh, a réitéré l'urgence de ce démantèlement dans les « 24 heures » au ministre de la santé. Ce, « afin que les entreprises en charge des travaux de réhabilitation des aires de jeu puissent engager les travaux, de manière à pouvoir les livrer au plus tard au mois de décembre 2020, date de la prise en main des infrastructures par la CAF».

Une adresse qui arrivait après celle du 20 août 2020 dans laquelle le ministre en charge des Sports, Narcisse Mouelle Kombi, répercutait à son collègue de la Santé les instructions du secrétaire général de la présidence. «Des travaux de réfection vont être rapidement menés dans les prochains jours, sur les espaces ayant abrité les installations sanitaires d'urgence déployées dans le cadre de la réponse nationale de lutte contre la pandémie de Covid-19», assure le ministre des Sports.
Le 18/10/2020 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

à lire aussi