Fermer

Cameroun. CAN 2019: l’entreprise italienne Piccini affirme que le stade d’Olembé sera prêt à temps

Mise à jour le 18/07/2017 à 08h52 Publié le 17/07/2017 à 20h48 Par De notre correspondante à Douala Elisabeth Kouagne

#Sports
Olembe CAN 2019

Stade d'Olembe de Yaoundé.

© Copyright : DR

#Autres pays : Selon des responsables de l’entreprise italienne chargée du stade d'Olembé, tous les éléments nécessaires au bon déroulement de la compétition seront livrés à temps. Soit bien avant la dernière inspection de la Confédération africaine de football vers septembre-octobre 2019.

Ce sont les locaux de l’ambassade d’Italie au Cameroun qui ont accueilli la conférence de presse du groupe Piccini, en charge des travaux de construction du stade d’Olembé.

L’infrastructure fait partie de celles retenues pour accueillir la Coupe d’Afrique des nations qu’organise le Cameroun en janvier 2019.

L’opinion publique camerounaise s’inquiète en effet des retards apparents des travaux. Car sur le site de construction d’Olembé dans la banlieue de Yaoundé, la capitale, les travaux semblent n’être qu’au début. Par ailleurs, la presse locale a relayé les «candidatures» de l’Algérie et du Maroc pour organiser la CAN 2019, en cas de retrait de l’organisation au Cameroun ou de désistement.

Et tous les Camerounais le savent, la Confédération africaine de football (CAF) ne fera pas de cadeau au pays. D’autant plus que «le protecteur» Issa Hayatou n’est plus président de la CAF. D’où le besoin pour l’entreprise italienne de rassurer, mettant notamment en avance son expertise dans la construction des stades olympiques de Rome, d’Athènes et celui de la Juventus de Turin, club italien de Serie A. 


LIRE AUSSI : Cameroun. CAN 2019: les travaux de construction des stades piétinent


«Le stade sera prêt pour la dernière inspection de la Confédération africaine de football. Nous avons identifié les priorités pour les éléments essentiels. Pour des éléments non essentiels comme le centre commercial et l’hôtel, des travaux de finition se poursuivront jusqu’en décembre 2019», déclare Marc Debandt, directeur du projet du stade d’Olembé.

Le stade sera construit en matériaux préfabriqués pour rattraper les retards. «Le stade d’Olembé sera construit avec la technologie la plus récente pour ce genre d’ouvrage. Le matériel préfabriqué n’est pas synonyme de matériel provisoire. Le résultat final sera identique, voire meilleur que si le béton avait été coulé sur place. La seule différence est qu’il est fabriqué en Italie. Avec ce matériel, le niveau de précision, de sécurité et de qualité est meilleur que si cela avait été fait sur place. De cette façon, le stade sera encore plus durable», précise Eloy Suarez, architecte du projet.


LIRE AUSSI : Trois stades de football à construire pour la CAN 2021


Et tant pis si les effets induits sur l’économie locale, avec l’achat des matériaux de construction notamment, seront moindres que ceux attendus.

La construction du complexe sportif d’Olembé va coûter 163 milliards de FCFA (248,5 millions d'euros). Outre la construction du stade d’une capacité de 60.000 places, le complexe comprend également des terrains d’entraînement, des aires de jeu pour d’autres disciplines sportives, d’un hôtel et d’un centre commercial.
Le 17/07/2017 Par De notre correspondante à Douala Elisabeth Kouagne

à lire aussi