Fermer

Cameroun-CAN 2019: Bafoussam entame sa mue

Mise à jour le 12/02/2018 à 17h44 Publié le 12/02/2018 à 17h42 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Sports
stade Bafoussam

Le stade de Bafoussam.

#Autres pays : Des ingénieurs chinois sont sur le terrain pour entamer les travaux complémentaires d’aménagement autour du stade Omnisports et la construction de terrains d’entraînement.

Les ingénieurs de la China Machinery Engineering Corporation (CMEC) sont arrivés dans la ville de Bafoussam il y a peu pour entamer les travaux complémentaires d’aménagement autour du stade Omnisports et la construction des terrains d’entrainement dans la ville. La capitale régionale de l’Ouest du Cameroun fait en effet partie des sites retenus pour abriter la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019.

Le stade Omnisports de la ville, d’une capacité de 20.000 places, est opérationnel depuis son inauguration le 30 avril 2016. Il a déjà accueilli plus de 70 matchs, entre les rencontres internationales et celles du championnat domestique.

Il reste cependant à terminer les aménagements extérieurs de l’infrastructure : les parkings, les espaces verts, les voies d’accès au stade ainsi que la construction d’un terrain annexe qui sera utilisé comme site d’entraînement lors de la CAN 2019. Ce terrain sera complété par trois terrains, dont un autre dans la ville de Bafoussam (stade municipal) ainsi que dans des localités environnantes (Mbouda, Bandjoun). Actuellement, l’entreprise chinoise termine sa phase d’installation.


LIRE AUSSI: CAN 2019: «le Cameroun sera prêt», promet le comité d’organisation


Dans la capitale régionale de l’Ouest, l’une des principales inquiétudes porte notamment sur la capacité hôtelière de la ville. Mais les autorités administratives se veulent confiantes. Huit hôtels ont déjà été présélectionnés pour accueillir les différentes délégations lors de la CAN 2019.

Les responsables ont été imprégnés et briefés sur les exigences de la Confédération africaine de football (CAF) en la matière. Selon les données de la délégation régionale du Tourisme, la ville n’est pas loin de déjà répondre aux exigences requises, avec dans son parc hôtelier, trois hôtels quatre étoiles déjà fonctionnels et trois autres en construction.


LIRE AUSSI: CAN 2019. Cameroun: les premiers matériaux du stade d’Olembé disponibles


Ces infrastructures seront complétées par celles des villes environnantes. Dans la région de l’Ouest du Cameroun en effet, les villes ont la particularité d’être proches les unes des autres. Bafoussam pourrait ainsi être ralliée en une trentaine de minutes à partir de Mbouda ou Bandjoun, où seront notamment logés des stades d’entraînement. Il y a aussi Dschang, Bangou et Bana qui sont dans un environnement immédiat.

Aussi, les six hôtels trois étoiles et la myriade de deux étoiles recensés autour de Bafoussam pourraient-ils aisément compléter l’offre de la ville. Ce, pour peu que les travaux de voirie soient réalisés rapidement. La voirie est en effet dégradée dans la région, voire à l’intérieur même de Bafoussam où la circulation est très compliquée.
Le 12/02/2018 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

à lire aussi