Fermer

Cameroun. CAN 2019: Eto’o, Kameni et les autres bannis de retour en sélection?

Mise à jour le 09/03/2018 à 13h20 Publié le 09/03/2018 à 13h02 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Sports
Lions indomptables réconciliés avec FECAFOOT
© Copyright : DR

#Autres pays : Dans le but de mettre de son côté toutes les chances pour remporter la Coupe d’Afrique des nations que le pays organise l’année prochaine, la Fédération camerounaise de football a organisé une campagne de réconciliation avec certains joueurs de la sélection nationale.

Le Cameroun n’a pas que l’ambition d’organiser une belle Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019. Le pays compte aussi remporter cette compétition qu’il organisera pour la deuxième fois, après celle de 1972. L’élimination des Lions indomptables en demi-finale à l’époque avait été vécue comme un véritable drame national. Un traumatisme que la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT) veut exorciser.

Dans le but de mettre toutes les chances de son côté pour remporter la CAN 2019 et monter une équipe compétitive, le président du Comité de normalisation de la FECAFOOT, Dieudonné Happi, a entamé cette semaine en Europe, une campagne de réconciliation avec certains joueurs bannis de la sélection, en vue de leur retour dans la tanière des Lions.

Selon la Fédération, cette campagne concerne des joueurs qui, pour des raisons autres que leurs performances sportives, avaient décidé soit de mettre un terme à leur carrière internationale, soit de ne pas intégrer la sélection nationale. Et pour convaincre les joueurs visés et redorer le label «Lions indomptables» à leurs yeux, Dieudonné Happi s’est attaché les services de Samuel Eto’o. Grâce à l’entremise du quadruple Ballon d’or africain, le président du comité de normalisation de la FECAFOOT a rencontré Idris Carlos Kameni (Fenerbahçe), Allan Nyom (West Bromwich), Eric-Maxim Choupo-Moting (Stoke City), André Onana (Ajax d’Amsterdam) et Jean-Armel Kana Biyick (Kayserispor) lundi 5 mars à Paris, en France.


LIRE AUSSI: CAN 2019. Lions indomptables: le Cameroun vire le coach Hugo Broos


Pour mémoire, Carlos Kameni avait été écarté des Lions indomptables par l’ancien sélectionneur belge Hugo Broos (limogé en décembre 2017 pour n’avoir pas réussi à qualifier la sélection nationale pour la Coupe du monde 2018), désireux de rajeunir son effectif. De son côté, André Onana, le gardien de l’Ajax d’Amsterdam (Pays-Bas), avait décidé de ne plus jouer avec la sélection nationale car, ne comprenant pas pourquoi il jouait très peu alors qu’il était titulaire indiscutable avec l’un des plus grands clubs européens.

Eric-Maxim Choupo-Moting s’est retiré pour se consacrer à son club, suite aux nombreuses critiques en public d’Hugo Broos sur ses fréquentes blessures. Un malentendu similaire a poussé Allan Nyom à prendre ses distances car, il avait été accusé par le même sélectionneur de feindre des problèmes personnels ou des blessures pour quitter les rassemblements de la sélection après avoir touché sa prime.
Le défenseur Jean-Armel Kana Biyick dénonçait, de son côté, des magouilles dans le processus de sélection des joueurs.


LIRE AUSSI: Vidéo. Paul Biya aux Lions indomptables: "vous les avez mis dans la sauce"


Par ailleurs, le Strasbourgeois Stéphane Bahoken était aussi de la rencontre. Joueur binational, il a manifesté récemment son désir d’intégrer la sélection nationale. Idem pour le Lillois Ibrahim Amadou, qui était représenté aux assises de Paris. Vainqueur de la CAN 2017, le Cameroun a échoué à se qualifier pour le Mondial 2018 en Russie. La sélection des Lions indomptables, qui n’est plus que l’ombre d’elle-même, occupe une peu glorieuse 51e place mondiale, selon le classement de la FIFA de février 2018.



Le 09/03/2018 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell