Fermer

CAN 2019. Cameroun: l’état des routes préoccupe le gouvernement

Publié le 03/06/2018 à 09h38 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Sports
Routes du cameroun
© Copyright : DR

#Autres pays : La question de la voirie dans les villes hôtes de la Coupe d’Afrique des nations était au centre de la 22e session du Conseil national de la route, présidée par le Premier ministre, à la veille d’une 3e mission de la Confédération africaine de football (CAF) dans le pays.

L’état de la voirie dans les villes devant accueillir la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019 fut l’un des principaux sujets abordés lors de la session du Conseil national de la route (Conaroute), tenue la semaine dernière à Yaoundé, la capitale. La réunion était présidée par le Premier ministre, Philemon Yang.

Le Conaroute, pour se mettre en phase avec l’organisation de la compétition, a prévu une programmation spéciale CAN 2019. Ce, afin d'améliorer la qualité des routes et de la circulation dans les différents sites de compétition et d'hébergement retenus à cet effet. C'est le cas notamment à Buea, dans la région du Sud-Ouest, avec l'aménagement des voies d'accès aux stades d'entraînement, soit un linéaire de 5,12 km, des voies de contournement du centre commercial. Soit 7,61 km et des voies de désenclavement des quartiers à habitat dense, soit un linéaire de 10,32 km. Le tout, pour un coût total de 15.687.000.000 francs CFA.


LIRE AUSSI: Cameroun-CAN 2019: Roger Milla va fournir le stade d’Olembé en pavés écologiques


Il  en est de même à Garoua, dans la région du Nord, où il est envisagé le bitumage des tronçons Cenajes-Place des fêtes, place des Fêtes-Motel Piazza, carrefour base-Stade municipal, place des Fêtes-Ecole publique Roumdé Adjia-Stade Omnisport. Du reste, le ministre en charge de l’Habitat et du développement urbain effectue actuellement une tournée dans les différentes villes hôtes de la compétition, pour s’assurer de la bonne évolution des travaux de voirie pour la CAN 2019.

Dans certaines villes comme à Bafoussam, dans l’ouest du pays, les routes sont très dégradées, d’où l’urgence d'intervenir. Même si elles sont mieux loties, les deux grandes métropoles du pays, Yaoundé et Douala, ne sont pas en reste. Par ailleurs, selon le communiqué des services du Premier ministre publié à l’issue de cette session, le pays veut tirer le meilleur parti de la CAN 2019 au plan sportif.


LIRE AUSSI: Cameroun: des routes de plus en plus meurtrières


Aussi, le gouvernement se propose-t-il d'améliorer l'offre touristique, à travers notamment l'identification, l'inventaire et la viabilisation des sites touristiques situés dans les régions devant abriter les matchs de poules. C’est dans ce cadre qu’un linéaire d'environ 4.469 km de route a été entretenu ou fait l'objet d'ouvertures, et que plus de 72 ponceaux ont été construits. Ce, pour un coût total de 6,496 milliards de francs CFA, grâce aux efforts conjugués des entreprises agro-industrielles et de certaines communes.

Sur un plan plus général, au titre des programmations 2018, des travaux d'entretien des voiries sont envisagés dans 28 villes du pays pour un linéaire total de 44,841 km, à hauteur de 8,586 milliards de francs CFA. Cette session se tient alors qu'une troisième mission d’inspection de la Confédération africaine de football (CAF) est attendue en juin au Cameroun.


Le 03/06/2018 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

à lire aussi