Fermer

Mondial 2018: «c’est l’Afrique qui a gagné», dixit Nicolas Maduro

Mise à jour le 17/07/2018 à 16h18 Publié le 17/07/2018 à 16h06 Par Kofi Gabriel

#Sports
Nicolas Maduro

Nicolas Maduro, président du Venezuela.

© Copyright : DR

#Autres pays : Le président du Venezuela, Nicolas Maduro, a lui aussi fait part de son analyse de la Coupe du monde en Russie, remportée par la France. Il estime que c’est l’Afrique qui a gagné et en profite pour appeler la France et l’Europe à lutter contre le racisme.

Le président du Venezuela a félicité la France, championne du monde, pour avoir joué «divinement bien». Toutefois, fidèle à lui-même, Nicolas Maduro a ajouté quelques commentaires pour signifier que la victoire française est aussi celle des enfants des migrants et donc notamment de l’Afrique.

«L’équipe de France ressemblait à l’équipe d’Afrique, en vrai, c’est l’Afrique qui a gagné, les immigrants africains qui sont arrivés en France (…) L’Afrique a tellement été méprisée et dans ce Mondial, la France gagne grâce aux joueurs africains ou fils d’Africains», dixit Nicolas Maduro. Il faut souligner que 14 des 23 joueurs de l'équipe française ayant battu la Croatie lors de la finale de la Coupe du monde ont des origines africaines. Plus précisément, ils sont originaires de 10 pays africains: RD Congo, Cameroun, Mali, Sénégal, Maroc, Algérie, Guinée, Togo, Angola et Mauritanie.


LIRE AUSSI: Mondial 2018. France-Belgique: l'Afrique joue une demi-finale par procuration


Partant, le président vénézuélien appelle à l’arrêt du «racisme» et à la «discrimination» contre les immigrants africains et latino-américains.

«Halte au racisme en Europe contre les peuples africains, halte à la discrimination contre les migrants. Je souhaite que la France et l’Europe réalisent que nous, ceux du Sud, les Africains, les Latino-américains, nous avons aussi de la valeur et du pouvoir», a-t-il martelé.
Le 17/07/2018 Par Kofi Gabriel