Fermer

Cameroun-CAN 2019: le capitaine des Lions indomptables claque la porte de la sélection

Mise à jour le 24/09/2018 à 16h57 Publié le 24/09/2018 à 16h55 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Sports
Cameroun-CAN 2019: le capitaine des Lions indomptables claque la porte de la sélection
© Copyright : DR

#Autres pays : Benjamin Moukandjo a annoncé sa retraite internationale, suite à sa non sélection par le nouveau staff technique conduit par Clarence Seedorf pour le match des éliminatoires de la compétition contre les Comores.


Entre Benjamin Moukandjo et les Lions indomptables, c’est terminé. Le capitaine du Cameroun ne conduira pas la sélection nationale lors de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) que le pays organise en 2019. L’attaquant de Beijing Renhe (Chine) a annoncé sa décision dans un communiqué le week-end dernier. «Je me retire convaincu, en toute humilité, d'avoir accompli ma mission et d'avoir été à la hauteur des attentes de la patrie», écrit l’ancien joueur du FC Lorient. Un départ toutefois sur fond d’amertume pour le capitaine de la sélection, championne d’Afrique en 2017.

«J'ai pris connaissance de ma non sélection dans la première liste de joueurs appelés pour la campagne préparatoire des Lions indomptables à la CAN 2019 et des déclarations du sélectionneur national, M. Clarence Seedorf. Je trouve cependant cette démarche inélégante et injuste à mon égard», ajoute l’international attaquant camerounais. Et de préciser sa pensée: «inélégante parce que je n'ai même pas eu droit à un coup de fil, en ma qualité de capitaine ayant conduit les Lions au cinquième sacre du Cameroun en 2017, et ce, en dépit des contingences ayant à plusieurs reprises voulu dans l’ombre influencer le maintien de la cohésion du groupe. Injuste en raison de l'argument avancé selon lequel des joueurs "des championnats exotiques" ne méritent pas d'être appelés pour déficit de compétitivité», écrit-il.


>>>LIRE AUSSI: Vidéo. Samuel Eto’o vient en aide à un ancien capitaine des Lions indomptables souffrant et SDF

Lors de sa prise de fonction, le nouveau sélectionneur, le Néerlandais Clarence Seedorf, avait annoncé sa préférence pour des joueurs évoluant dans des championnats plus compétitifs, en Europe de préférence. D’où la mise à l’écart de Benjamin Moukandjo et de Christian Bassogog, désigné meilleur joueur de la CAN 2017, et qui jouent tous deux en Chine. «Mon niveau réel actuel, ainsi que celui d'autres coéquipiers, auraient dû d'abord être évalués sur le terrain avant toute prise de décision de mise à l'écart. En toute objectivité. Car la sélection doit demeurer ouverte à tous les talents du Cameroun», estime Benjamin Moukandjo.

Agé de 30 ans (il les fêtera le 12 novembre prochain), Benjamin Moukandjo quitte les Lions indomptables avec 57 sélections et huit buts à son actif. Sa première sélection date du 1er juin 2011, lors du match de qualification de la CAN 2012 contre le Sénégal (0-0) à Garoua, capitale de la région du Nord Cameroun.  Formé à la Kadji Sports Academy (KSA), il a tour à tour porté les couleurs de Rennes, Nîmes, Monaco, Nancy et Lorient en France, avant de s’envoler pour la Chine en 2017, où il a été prêté par le Jiangsu Suning au Beijing Renhe cette saison.


Le 24/09/2018 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

à lire aussi