Fermer

Cameroun. CAN 2019: un emprunt obligataire pour financer la construction des infrastructures sportives

Mise à jour le 30/10/2018 à 14h50 Publié le 30/10/2018 à 14h48 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Sports
Cameroun: les stades en construction pour la CAN 2019

Les travaux du stade de Japoma avancent à grand pas.

© Copyright : Le360: Elisabeth Kouagne

#Autres pays : Les souscriptions pour l'opération d'un montant total de 150 milliards de francs CFA baptisée «ECMR 5,6% net 2018-2023» ont débuté ce lundi 29 octobre 2018. 107 milliards de francs CFA de cette enveloppe seront consacrés aux chantiers de la Coupe d'Afrique des nations que doit organiser le pays.

Les souscriptions pour l'emprunt obligataire «ECMR 5,6% net 2018-2023» lancé par l'Etat du Cameroun ont débuté ce lundi 29 octobre 2019. L'opération va courir jusqu'au 9 novembre 2018 pour les opérateurs intéressés.

C'est la cinquième opération du genre lancée par le pays pour le financement de ses projets. Cet emprunt obligataire est arrangé par un consortium bancaire formé par la filiale camerounaise de la Société Générale, du Camerounais Afriland First Bank et d’EDC Investment Corporation, la branche du groupe panafricain Ecobank dédiée à l’investissement.

Déjà, une dizaine d'institutions bancaires locales ont garanti une enveloppe de 121,5 milliards de francs CFA. L’obligation coûte 10.000 francs CFA, et le minimum à souscrire est de 300.000 francs CFA, soit 30 obligations, avec un taux d’intérêt annuel de 5,6% jusqu'en 2023.


LIRE AUSSI: CAN-2019: Cameroun, BMCE Bank of Africa apporte 61 millions d‘euros


Parmi les projets à financer, ceux concernant la Coupe d'Afrique des nations (CAN) qu’organise le pays en 2019 se taillent la part du lion, avec un montant global de 107 milliards de francs CFA. Il s'agit notamment de la construction du stade d'Olembé, de ses voies d'accès et de ses annexes A et B (36 milliards de francs CFA) à Yaoundé, la capitale. A Douala, la métropole économique, il y a le stade de Japoma, ses deux annexes et leurs voies d'accès, ainsi que la réhabilitation du stade de la Réunification (34 milliards de francs CFA).

A Bafoussam, dans la région de l’Ouest, il s'agit du stade Omnisport de Kouékong, du stade municipal de Bafoussam et de ceux de Tocket, Mbouda, Bandjoun (17 milliards de francs CFA) devant servir de terrain d'entraînement.


LIRE AUSSI: Vidéo. CAN 2019. Cameroun: "la CAF n'a pas prévu de plan B", selon Ahmad Ahmad


Enfin à Garoua, dans le Nord du pays, les projets à financer concernent le stade Omnisport Roumdé Adja, son stade annexe, celui du champion en titre, Coton Sport, Poumpoumré et le Cenajes (20 milliards de francs CFA). Les autres projets d'envergure que cet argent mobilisé vont financer sont, entre autres, la construction des autoroutes Yaoundé-Nsimalen et Yaoundé-Douala, ainsi que les barrages hydroélectriques de Bini à Warak et Lom Pangar.
Le 30/10/2018 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

à lire aussi