Fermer

Cameroun. CAN 2019: contrairement à leurs cousins de l'Atlas, les Lions indomptables jubilent

Mise à jour le 13/04/2019 à 18h44 Publié le 13/04/2019 à 18h43 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Sports
Lions d'indomptables-Lions d'atlas
© Copyright : DR

#Autres pays : Alors que le Maroc se retrouve dans le groupe de la mort, pour de nombreux Camerounais, leur sélection nationale a hérité d’une poule assez abordable à l’issue du tirage au sort hier, 12 avril.


Du côté des Lions de l'Atlas, on appréhende un peu une poule où se retrouvent les Eléphants de Côte d'Ivoire, les Bafana Bafana sud-africains et dans une moinde mesure, les petits poucets namibiens qui ont fait un joli parcours en phase de qualifications. Mais, chez leurs cousins indomptables du Cameroun, l'ambiance de la tanière est nettement plus détendue. 

En effet, le Cameroun a hérité du groupe F, à l’issue du tirage au sort de la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) le 12 avril dernier en Egypte. Les Lions indomptables, champions en titre, affronteront le Ghana, le Bénin et la Guinée-Bissau. Les réactions sont multiples après ce tirage.

Pour beaucoup, les poulains de Clarence Seedorf ont hérité d’un groupe assez abordable. «La poule du Cameroun est relativement facile. Le vrai adversaire ici est le Ghana. Mais nous avons les moyens de les battre, comme nous l’avons fait à la CAN 2017 au Gabon (les Lions avaient remporté la demi-finale sur le score de 2 buts à 0, Ndlr)», se réjouit Lazare Kamdoum, gérant de supermarché à Yaoundé, la capitale.


>>>LIRE AUSSI: CAN 2019. voici les six poules: le Maroc hérite du groupe de la mort

«La poule F semble assez abordable pour le tenant du titre qu’est le Cameroun. Mais on ne peut pas d’emblée dire que le Cameroun est archi favori, surtout que, dans leur poule, ils ont le Ghana, 4 fois champions d’Afrique. Même si les Black Stars sont à la recherche de leur glorieux passé (ils n’ont plus rien gagné depuis 1982, Ndlr), c’est une équipe assez revancharde qui est très régulière sur la scène continentale. Ils devront disputer le leadership dans cette poule avec le Cameroun», affirme Emile Zola, journaliste et chroniquer sportif. 

Selon ce dernier, il ne faut pas sous-estimer le Bénin et la Guinée-Bissau, qui ne feront certainement pas le déplacement pour faire de la figuration en Egypte, pays hôte de la CAN 2019.

«On peut dire qu’on a eu la main heureuse parce que la poule dans laquelle nous nous trouvons est une poule assez convenable», a réagi le président de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), Seidou Mbombo Njoya, présent lors du tirage au sort vendredi soir en Egypte. «C’est vrai qu’il y a deux grandes nations dans cette poule : le Ghana et le Cameroun. Mais il ne faut pas négliger les autres adversaires, le Bénin et la Guinée-Bissau, qui ont réalisé de très beaux parcours en qualifications. Donc, je préfère rester prudent», a-t-il  déclaré à RFI.

La CAN 2019 se joue du 21 juin au 19 juillet prochain en Egypte, la première à 24 équipes.  Les deux premiers de chaque poule seront qualifiés pour le second tour, ainsi que les quatre meilleurs troisièmes des six poules en lice pour cette 32e édition.
Le 13/04/2019 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell