Fermer

Mondial féminin 2019: le Cameroun sous la menace d'une lourde sanction de la FIFA

Mise à jour le 29/06/2019 à 11h42 Publié le 29/06/2019 à 09h16 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

#Sports
Lionnes indomptables
© Copyright : DR

#Autres pays : Une procédure disciplinaire ouverte contre les Lionnes indomptables, après leur comportement lors du 8e de finale contre l'Angleterre dimanche dernier à Valenciennes, en France. Les Lionnes risquent de lourdes sanctions.

Éliminées après leur défaite (3-0) contre l'Angleterre en 8e de finale, le Mondial féminin 2019 de football n'est pas pour autant terminé pour les Lionnes indomptables. La compétition se joue à présent sur le plan administratif pour les Camerounaises.

En effet, la FIFA a ouvert «une procédure contre la Fédération camerounaise de football pour violation de l'article 52 (faute professionnelle) et 57 (conduite offensive et fair-play) du Code disciplinaire».

Les Lionnes sont notamment poursuivies pour «comportement offensant et manquement au fair-play». Les Lionnes risquent de lourdes sanctions. En cause, leur comportement lors du 8e de finale. 

Au cours du match, les Camerounaises, s'estimant lésées par la VAR (Video Assistance Referee), ont vivement contesté l'arbitrage. A deux reprises, on a eu l'impression qu'elles refusaient de reprendre le match. Notamment lors du deuxième but anglais, refusé dans un premier temps avant d'être validé par la VAR. Puis, en début de deuxième mi-temps, après la réduction au score de Nchout Ajara. Une réalisation refusée par la VAR, pour une position de hors-jeu très limite de la passeuse Aboudi Onguéné.


LIRE AUSSI: Video. Mondial féminin de football: qualification de justesse du Cameroun en 8e de finale


«On n’a jamais refusé de jouer. Les joueuses se sont concertées mais elles ont repris le jeu. Tout être humain, quand il est un peu choqué, il peut vouloir le faire savoir. La manière peut ne pas être la bonne. Chacun a son avis», argumente le coach camerounais, Alain Djeumfa à l'issue de la rencontre, tout en évoquant des erreurs de la part de l'arbitre. «Je n'avais jamais vu ça sur un terrain de foot. J'ai vraiment honte du comportement des adversaires et mes joueuses n'ont pas apprécié non plus», affirme de son côté Phil Neville, le sélectionneur anglais.

Par ailleurs, accusée d'avoir volontairement craché sur une Anglaise, la joueuse camerounaise Augustine Ejangue s'est excusée sur les réseaux sociaux. «J'aimerais présenter mes excuses publiques à Toni Duggan pour l'incident de notre match.

Je crache simplement sans regarder, et je suis vraiment très désolée Toni pour cet accident. J'ai le plus grand respect pour elle en tant que professionnelle», indique-t-elle sur Facebook et Instagram. «Pendant le match, je me suis excusée et j'ai immédiatement expliqué ce qui était arrivé à l'officiel du match. J'ai cherché Toni après le match devant les vestiaires, mais je ne l'ai pas vue, malheureusement», ajoute la défenseure, qui n'a jamais eu de problème de discipline durant sa carrière.

Le 29/06/2019 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

à lire aussi