Fermer

Cameroun. CHAN 2020: Polémique autour de la mascotte de la compétition

Mise à jour le 16/12/2019 à 18h21 Publié le 16/12/2019 à 18h19 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

#Sports
Mascotte CHAN 2020
© Copyright : DR

#Autres pays : Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes crient leur mécontentement quant au visuel retenu pour le Championnat d’Afrique des nations, reprochant au Comité local d’organisation de ternir l’image du pays.

«Tara», la mascotte du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) que le Cameroun organise en 2020, est au cœur d’une polémique au pays des Lions indomptables. Depuis son dévoilement samedi 14 décembre dernier à Yaoundé, la capitale, ce lion vêtu d’un maillot aux couleurs du drapeau national (vert, rouge et jaune) et frappé du dossard 237 (indicatif téléphonique du pays à l’international) est devenu la risée sur les réseaux sociaux.

En cause: le visuel retenu par le jury, à l’issue d’un concours lancé en novembre 2019 à l'endroit des artistes, plasticiens et musiciens camerounais par le ministre des Arts et de la culture, Narcisse Mouelle Kombi, par ailleurs président du Comité local d’organisation du CHAN (COCAN).


LIRE AUSSI: Cameroun. CHAN 2020: on connaît la mascotte et l'hymne officiels de la compétition


Pour beaucoup, cette mascotte est une insulte pour le Cameroun. «Comment comprendre que c'est ce "Djoundjou" (monstruosité dans l’argot camerounais, Ndlr) qui est la mascotte du CHAN 2020 au Cameroun? Dans un pays où il y a des directeurs artistiques et graphistes sérieux dont j'en suis un, c'est vraiment triste. Le président du COCAN et les jurys qui ont validé ce "Djoundjou" national qui va faire le tour de la planète lors de la prochaine compétition du CHAN 2020, honte à vous», a notamment réagi sur sa page Facebook l’artiste plasticien Cissé Bamanga. Ce dernier se dit prêt à réaliser des mascottes «gratuitement pour mon pays, rien que pour le respect du Cameroun aux yeux du monde».

«Seigneur, si on t’a fait quelque chose qu’on ignore, on demande humblement pardon. Mais le genre de honte ci, on n’en veut pas. Sur tous les pays que compte le monde, il a fallu que ça soit nous», déplore de son côté une internaute. «Mascotte du CHAN 2020. Même le Roi Lion (du nom d’un mythique film d’animation américain, Ndlr) lui-même ne reconnaît pas cet animal», ironise un autre internaute.


LIRE AUSSI: Cameroun. CAN 2021: la société Magil prend possession du chantier du stade d'Olembé


«Il n'y a pas un comité pour la validation de ce genre de choses qui est quand même un outil de vente de l'image de marque de notre PAYS? Non mais soyons sérieux!», écrit sur Twitter une internaute scandalisée. «Effrayante» est également le qualificatif employé pour désigner la mascotte du CHAN 2020 qui doit encore être validée par la Confédération africaine de football (CAF).

«Une mascotte est par essence gaie. Susceptible de s'amuser et d'amuser les enfants. Pas effrayer. Or c'est la sensation que Tara donne. Mais qui peut nier qu'il y a au moins une laide personne dans son entourage? On finit par s'y habituer non?», affirme, sur Facebook, Martin Camus Mimb, reconnu comme l’un des meilleurs journalistes sportifs camerounais. Aucune réaction du COCAN pour le moment.

Pour rappel, le CHAN est une compétition réservée aux joueurs évoluant dans le championnat local. La compétition, prévue du 4 au 25 avril 2020, se jouera à Douala (Bépanda et Japoma), Yaoundé (stade omnisport Ahmadou Ahidjo) et à Buea-Limbe, dans la région anglophone du Sud-Ouest. La cérémonie de tirage au sort est prévue en janvier 2020.





Le 16/12/2019 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem