Fermer

Cameroun. CAN 2021: la société Magil prend possession du chantier du stade d'Olembé

Mise à jour le 15/12/2019 à 15h37 Publié le 14/12/2019 à 10h16 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

#Sports
stade Olembe

Stade d'Olembé à Yaoundé, Cameroun.

© Copyright : DR

#Autres pays : L'entreprise canadienne, qui prend la suite des travaux de construction du stade d'Olembé, après la résiliation du contrat du groupe italien Piccini, s'est déjà déployée sur le site.

Ces derniers jours, les camions de l'entreprise de BTP canadienne Magil investissent le site de construction du stade d'Olembé, dans la périphérie de Yaoundé, la capitale camerounaise.

L'entreprise appelée en renfort pour remplacer le groupe Piccini prend possession progressivement du chantier et se déploie, après la résiliation du contrat de l'entreprise italienne par les autorités camerounaises. Les travaux vont se concentrer dans un premier temps sur le stade principal, en priorité l'aire de jeu et les réseaux externes. Selon Frank Mathiere, directeur des opérations internationales de Magil Construction, les travaux seront livrés en juillet 2020.

La passation de service entre les deux entreprises s’est plutôt bien passée, après l’évaluation de l’état des travaux.


LIRE AUSSI: CAN 2021: le Cameroun résilie le contrat du groupe Piccini pour la construction du stade d'Olembé


Malgré les tensions naissantes entre autorités camerounaises et le groupe Piccini après l’annonce de la résiliation du contrat, le ministre des Sports, Narcisse Mouelle Kombi, dans une interview au quotidien gouvernemental Cameroon Tribune, a loué «le haut sens de collaboration des responsables du groupe Piccini qui ont accepté d’apporter leur contribution pour le règlement à l’amiable du problème».

Au Cameroun, l'entreprise Magil est connue pour s'être occupée notamment des travaux de rénovation du stade de la Réunification de Douala et de son annexe, dans la cadre du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) et de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) que le Cameroun organise respectivement en 2020 et en 2021.


LIRE AUSSI: CAN 2019. Cameroun: le stade d’Olembé sera prêt à temps selon l’entreprise Piccini


Elle a également été appelée en urgence pour prendre en charge les travaux d'aménagement de la pénétrante Est à Douala, après la résiliation du contrat de l'entreprise initialement adjudicatrice suite à des défaillances et des retards.

Il convient de rappeler que le 29 novembre 2019, le ministre des Sports et de l’Éducation physique, maître d'ouvrage du marché de construction du Complexe sportif d'Olembé, a pris la décision de résilier le contrat du groupe Piccini en charge de la réalisation de cette infrastructure.


LIRE AUSSI: Cameroun. CAN 2021: stade d'Olembé, Piccini menace de saisir les tribunaux pour contester sa mise à l'écart


Entre autres motivations avancées par le ministre pour justifier cette décision, l'arrêt des travaux non autorisés par le maître d'ouvrage, l'abandon du chantier, «la défaillance de l'entreprise caractérisée par le non respect des engagements contractuels», la «sous-traitance avérée des prestations contractuelles sans autorisation du maître d'ouvrage» et la «violation de la législation sociale caractérisée par l'accumulation des arriérés de salaires des travailleurs». Pour sa part, Piccini accuse le gouvernement camerounais de ne pas avoir respecté tous ses engagements financiers.
Le 14/12/2019 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem