Fermer
#Sports

Burkina: l’AS SONABHY veut reprendre sa place de leader dans la promotion du basketball

#Autres pays : Démarré le 4 juillet 2022, le programme «Camp Vacances Basket» s’est achevé le week-end dernier à Ouagadougou. Cette première édition a vu la présence des premiers responsables de la Société nationale burkinabè d'hydrocarbures, d'enfants ayant pris part au camp et de nombreux parents.

Les campeurs, par la voix de leur représentante, Jeannette Kamouni, ont souligné l'intérêt de ce stage pour eux. Ils ont aussi tenté de démontrer comment l’initiation à la pratique de cette discipline sportive pouvait réussir à les fédérer autour de valeurs éducatives et sociales.

«En venant ici, je ne savais rien faire du ballon. Mais avec le camp, j’ai appris à dribbler, à shooter et marquer. J’en suis très fière. J’invite les jeunes comme moi à venir participer à ce camp, car c’est très intéressant. En plus de faire du sport, ça nous cultive et on apprend plein de choses», a-t-elle noté.

Pour Amsetou Ouédraogo, présidente de la section Basket de l’Association sportive de la Société nationale burkinabè d'hydrocarbures (AS SONABHY), équipe professionnelle évoluant dans le championnat local, ce cadre constitue un espace privilégié de détection des futurs sociétaires de sa formation.

>>> LIRE AUSSI: Football: le Faso Athletic Club, pépinière de talents depuis 17 ans

«La SONABHY était la première meilleure équipe dans le milieu sportif, en particulier dans le basketball. Mais avec le temps, nous avons cessé d’organiser le camp. Cela nous a beaucoup coûté. Nous avons initié le camp dans le but de détecter de nouveaux talents qui vont ranimer l’équipe de l’AS SONABHY», a-t-elle assuré.

À titre de rappel, une centaine de filles et de garçons ont participé à ce stage. Le coach Boureima Zongo a fait remarquer, à la fin, une amélioration du niveau des enfants. Ceux-ci ont travaillé sur les aspects de coordination (pour les plus jeunes), les fondamentaux (chez les moins jeunes) et le perfectionnement des fondamentaux (chez les minimes).



Le 10/08/2022 Par notre correspondant à Ouagadougou- Jean-Paul W. Ouédraogo