Fermer

Union Africaine. Zleca: 13 pays ont déjà ratifié l’accord de libre-échange

Mise à jour le 10/12/2018 à 11h25 Publié le 10/12/2018 à 10h57 Par Moussa Diop

#Economie
Union africaine
© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : La Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) est en marche. Sur les 22 ratifications nécessaires pour rendre le libre-échange effectif au niveau du continent, 13 pays sur les 49 signataires ont déjà ratifié le projet. Quels sont-ils?

La Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) lancée en mars 2018 lors du sommet extraordinaire de Kigali, au Rwanda, est sur la bonne voie.

Jeudi dernier, le Togo a apposé sa signature en ratifiant ce projet visant à créer la plus vaste zone de libre-échange du monde en termes de nombre de pays concernés.

Avec cette dernière ratification, ce sont ainsi 13 pays au total qui ont ratifié cet accord de libre-échange qui vise à mettre fin à la balkanisation des marchés africains.

Il s’agit du: Kenya, du Ghana, du Rwanda, du Niger, de la Guinée, du Mali, du Tchad, de la Côte d’Ivoire, de la Sierre Leone, de l'Afrique du Sud, d' Es-Watini (ex Swaziland), de l'Ouganda et du Togo.

Neuf autres ratifications seulement sont nécessaires pour l’entrée en vigueur de la ZLECA.


LIRE AUSSI: Union Africaine-ZLECA: des impacts positifs sur les échanges intra-africains, mais…


Et pour que l’accord entre en vigueur, il faut qu’il soit ratifié par 22 pays. C’est dire qu’il faut encore 9 ratifications pour rendre la ZLECA effective.

Beaucoup d’observateurs pensent que ce nombre sera atteint avant le sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine qui se tiendra en juillet à Niamey, au Niger. Si les 22 ratifications sont acquises à cette date, la ZLECA sera lancée.

Avec la création de la ZLECA, l’Union africaine veut éliminer progressivement les droits de douane et autres obstacles entravant les échanges commerciaux au niveau du continent africain.

Selon les estimations des experts, avec la ZLECA, le commerce intra-africain qui tourne autour de 16% actuellement, pourrait bondir à hauteur de 60% à l’horizon 2022, grâce à la mise en place de cette zone de libre-échange.

Ce marché commun regroupera plus de 1,2 milliard de consommateurs pour un PIB de 2.500 milliards de dollars.


LIRE AUSSI: ZLECA: le Nigeria, première puissance économique et fossoyeur de l’intégration africaine!


49 pays sur les 54 que compte le continent africain ont signé l’accord pour la mise en place de la ZLECA.

Aux 44 pays qui avaient signé l'accord à Kigali en mars 2018, 5 autres pays –l'Afrique du Sud, la Sierra Leone, la Namibie, le Lesotho et le Burundi- ont apposé leur signature lors du sommet des chefs Etat et de gouvernement de Nouakchott, en Mauritanie.

Toutefois, la première puissance économique du continent, le Nigeria, n’a pas encore rejoint la ZLECA.

Une décision qui pourrait attendre l’élection présidentielle de l’année prochaine à cause de l’opposition de certains puissants syndicats et opérateurs économiques du pays.
Le 10/12/2018 Par Moussa Diop