Fermer

Vidéo. Le discours des 4 vérités de Alpha Condé sur la Françafrique, le Maroc, la coopération...

Mise à jour le 30/03/2017 à 18h25 Publié le 30/03/2017 à 12h28 Par notre correspondant à Conakry Mamourou Sonomou

#Politique
alpha condé

#Côte d’ivoire : Le président guinéen et président en exercice de l'Union Africaine, Alpha Condé, s'est fait la vedette de l'ouverture de la deuxième conférence sur l'émergence de l'Afrique qui se termine ce jeudi à Abidjan. Françafrique, coopération africaine... A tout point de vue son discours a été historique.

Le discours a été vivement salué par l'assistance y compris par les présidents Alhassane Ouattara, Macky Sall du Sénégal et Ellen Johnson du Libéria. Il a été aussi fortement salué sur les réseaux sociaux de par son impertinence mêlée d'humour et de piques. Ce n'est pas le rappel de sa leçon de ponctualité à ses pairs africains, ni le fait de réitérer ses discours sur l'Union africaine et sur son pays la Guinée qui fait l'attrait de ce discours.

Mais c'est plutôt le fait de reconnaître clairement et publiquement l'attachement incessant des pays d'Afrique de l'Ouest à l'ancienne puissance coloniale (la France). " La CEDEAO a beaucoup avancé dans l'intégration économique, mais reste zéro en matière d'intégration politique. Nous sommes en retard par rapport à la SADEC et l'Afrique de l'Est au point de vue de l'intégration politique. Parce que nous sommes encore un peu trop attachés à l'ancienne puissance coloniale. Coupons le cordon ombilical avec la France et soyons Africains", a clairement dit Alpha Condé sous les ovations et les rires de l'assistance. 

Concernant le retour du Maroc à l'Union africaine, il rappellera les craintes de certains concernant les risques de division. Mais, "avec le terrorisme, l'immigation, les impératifs de développement, l'Afrique a compris qu'elle doit mettre ses divergences de côté... Aujourd'hui, le Maroc est entré et l'Union africaine est plus forte qu'avant...". 


LIRE AUSSI: UA. Leçon de ponctualité de Condé aux chefs d'Etat: il faut venir à l'heure!


 

Sur les réseaux sociaux, la plupart des commentaires se révèlent en faveur du premier président démocratiquement élu de la Guinée. "Au moins, voici un discours courageux", a salué Laye Kaba, un guinéen sur Facebook. " Les dirigeants actuels de l'Afrique sont encore trop lâches, que Dieu multiplie ceux qui comme Alpha Condé prennent davantage conscience qu'ils se sont trompés en s'accrochant à la France ", a réagi pour sa part Ernest Mokoh sur un site béninois.

 
En Côte d'Ivoire, le discours du président guinéen a fait la Une d'une partie de la presse. Mais tous les commentaires ne sont pas en faveur du président en exercice de l'UA. "Ouattara, Alpha Condé, des oiseaux de même plumage qui jouent la comédie devant le public. Tous des valets de la France! Des discours inutiles! On veut des actes...", lâche un internaute sur le site Afrimag.


Après son discours, Alpha Condé a été apostrophé par son homologue Ouattara qui a dit: "j'ai oublié de dire à Alpha que nous étions en direct." Le Guinéen a tenu à répliquer en disant: " Alhassane, moi j'assume ce que je dis." 
Le 30/03/2017 Par notre correspondant à Conakry Mamourou Sonomou