Fermer

Commission de l'UEMOA: Macky Sall perd une bataille diplomatique contre Issoufou

Mise à jour le 11/04/2017 à 15h42 Publié le 11/04/2017 à 08h56 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Economie
Commission de l'UEMOA: Macky Sall perd une bataille diplomatique contre Issoufou
© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : A la tête de la Commission de l'UEMOA, zone CFA de l'Afrique de l'Ouest, le candidat sénégalais a été recalé au profit du Nigérien, Abdallah Boureima. C'est un camouflet essuyé par Macky Sall qui a échoué à placer ses hommes.

C'est finalement Abdallah Boureima, l'ex-ministre nigérien de l'Economie et des finances, farouchement soutenu par Mahamadou Issoufou qui prend la tête de la Commision de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) qui regroupe huit pays. En plus du Sénégal et du Niger qui se disputaient le poste, il y avait également le Burkina Faso, le Mali, le Bénin, le Togo, la Guinée Bissau et bien sûr, la Côte d'Ivoire. 

Donc, Abdoulaye Diop, le candidat du Sénégal que Macky Sall voulait imposer à ses pairs, n'aura pas le poste. Le président sénégalais avait fait des pieds et des mains pour qu’il succède à son compatriote Cheikh Hadjibou Soumare. Les chefs d’Etats de l’Union, réunis en session extraordinaire ce lundi 10 avril à Abidjan, ont porté leur choix sur le Nigérien qui était déjà commissaire à la fiscalité et à la politique économique de l'UEMOA. 


LIRE AUSSI: Macky Sall voudrait consoler Bathily avec la présidence de la Commission de l'UEMOA

Il s'agit d'un autre revers pour le Sénégal après que le Pr Abdoulaye Bathily ait échoué à prendre la tête de la Commission de l’Union africaine. Pour de nombreux observateurs, c'était prévisible, car il n'est écrit nulle part que la commission de l'UEMOA est une propriété de l'Etat sénégalais. 

Macky Sall qui avait adressé une correspondance, le 21 février dernier, à Alassane Dramane Ouattara, président en exercice de l’organisation sous-régionale voulait mettre toutes les chances de son côté pour faire passer son homme qui selon lui devait succéder au démissionnaire sénégalais Hadjibou Soumare. Depuis la création de cette commission en 1994, le Sénégal l'a dirigée durant près de 20 ans. 

C'est pourquoi Mahamadou Issoufou du Niger ne l’entendait pas de cette oreille. Brandissant «l’article 33 du Traité constitutif et l’accord signé avec le président Abdoulaye Wade», Niamey voulait à son tour qu’un Nigérien dirige la présidence de la Commission de l’UEMOA. Le président Issoufou qui plaidait pour une présidence tournante à la Commission a été entendu par ses homologues qui ont porté leur choix sur son candidat.

C’est ainsi qu’en sa qualité de président en exercice de l’Union, Alassane Ouattara qui jouait le rôle d’arbitre a tranché en faveur du Niger.

Macky Sall part d'Abidjan les mains presque vides. Il devra se contenter de la nomination de Mamadou Ndiaye au titre de président du Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers (CREPMF)

Dans les réseaux sociaux, les commentaires vont bon train. Pour cette administratrice d'un groupe d'amis sur Facebook, l'Acte additionnel signé entre le Sénégal et le Niger engageait bien les deux pays. 

Du côté nigérien on se réjouit surtout de la victoire diplomatique du président Mahamadou Issoufou. 


Le 11/04/2017 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé