Fermer

La Côte d’Ivoire et l’Inde signent un mémorandum d’entente pour favoriser les investissements privés

Publié le 16/06/2016 à 10h56 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

#Economie
Kablan duncan

Le premier ministre Daniel Kablan Duncan lors de l'ouverture du forum ivoiro-indien.

© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : Le forum ivoiro–indien, qui s’est tenu ce mercredi à Abidjan, a été l’occasion pour les deux pays de signer un mémorandum d’entente. L’objectif est de relancer les investissements indiens en chute libre depuis 2012, tout à l’inverse des échanges commerciaux.

300  participants, dont 111 entreprises ivoiriennes et une trentaine venues de l’Inde, ont pris part au forum économique ivoiro-indien ce mercredi. Une première qui a suscité l’engouement du secteur privé ivoirien séduit par la transformation industrielle de l’Inde.

A cette occasion, le CEPICI, l’agence gouvernementale de promotion des investissements, et  le CII (Confederation of indian industry) ont signé un mémorandum d’entente afin de faciliter les investissements. D’un peu plus de 88,5 millions de dollars en 2012, les investissements privés indiens ont chuté à 6 millions en 2015, ce qui a eu pour effet de limiter la présence économique indienne à une poignée d’une vingtaine d’entreprises.

Dans son intervention, le Premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan, n’a pas manqué de relever ce fait, alors que la Côte d'Ivoire est entrée dans le «top 5 » des meilleures performances économiques mondiales, et est de plus en plus attrayante.

«La Côte d’Ivoire envisage transformer une part importante de ses matières premières et nous avons un environnement des affaires propice et offrant toutes les garanties pour accueillir les entrepreneurs indiens», a-t-il lancé à la partie indienne.

Le président indien, Pranab Mukherjee, a manifesté l’engagement de son pays à changer la donne pour mieux contribuer «au développement impressionnant de la Côte d’Ivoire». Il a souligné que l’ouverture du bureau d’Exim Bank à Abidjan est un signe de ce «vif intérêt».

A noter qu’un comité de suivi a été préconisé par les deux parties afin de poursuivre les échanges entre les secteurs privés des deux pays.

La délégation indienne a quitté Abidjan pour la Namibie, ultime étape de la tournée africaine du président indien.

Le 16/06/2016 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

à lire aussi