Fermer

Côte d’Ivoire- Fondation Mohammed VI: le débarcadère de Locodjro va profiter à 5.000 personnes

Mise à jour le 03/03/2017 à 19h28 Publié le 03/03/2017 à 18h46 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

#Economie
débarcadère de Locodjro
© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : Le futur débarcadère de pêche de Locodjro ou Point de débarquement aménagé (PDA), financé par la Fondation Mohammed VI, va profiter à 5.000 personnes à son ouverture en juin prochain. Il permettra le traitement de 20.000 tonnes de poissons par an.

«Nous avions des difficultés réelles pour conserver ce que nous produisons. Grâce aux infrastructures qui seront mises en place, nous pourront désormais maintenir le poisson dans les chambres froides qui seront installées sur ce site (…) et les fours améliorés vont permettre aux fumeuses de poisson de faire convenablement leur travail (..)». Le ministre ivoirien en charge des Ressources halieutiques, Kobenan Adjoumani a exprimé ainsi au roi Mohammed VI, en visite sur le chantier ce jeudi, le soulagement et la gratitude des acteurs de la pêche artisanale, qui perdent chaque année 30% de leurs captures faute de moyens de conservation.

Bâti sur une superficie de 1,5 hectare, ce Point de débarquement amélioré (PDA), représente un bond qualitatif dans le fonctionnement de la filière mais surtout il sera un «important moyen de lutte contre la pauvreté», avec une meilleure valorisation des produits de la pêche et des conditions de commercialisation, a relevé Kobenan Adjoumani.


LIRE AUSSI : Côte d’Ivoire–Maroc: le débarcadère d’Abidjan bientôt construit


Ce sont ainsi 5.000 personnes qui bénéficieront des avantages fournis par le débarcadère dont 2.400 marins-pêcheurs et 1.600 mareyeuses pour une production annuelle de 20.000 tonnes de poisson supplémentaires pour le marché abidjanais.

Trois zones aménagées

Le débarcadère dont les travaux sont achevés à 65% sera compartimenté en trois zones. La première correspond à la zone d’activité qui comprend des espaces de nettoyage, de fumage et de stockage de poisson, ainsi que deux ateliers de mécanique. La seconde zone est dédiée à la chaîne du froid avec un hall, une chambre froide, une fabrique de glace et des locaux administratifs. Enfin la dernière comprend des services, avec une antenne médicale, une crèche et des sanitaires.


LIRE AUSSI : Côte d’Ivoire: les chantiers du roi Mohammed VI à Abidjan


«Ce sera un joyau de la coopération ivoiro-marocaine», s’est félicité Paulin Danho, le maire de la commune d’Attecoube qui abrite l’infrastructure dont le coût, évalué à 4,04 millions d’euros, est financé à 66% par la Fondation Mohammed VI.

Il est à noter que le roi Mohammed VI était accompagné dans cette visite de chantier par le vice-président ivoirien Kablan Duncan.

Le 03/03/2017 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet