Fermer

La Côte d’Ivoire libéralise enfin son paysage audiovisuel

Mise à jour le 15/12/2016 à 17h48 Publié le 15/12/2016 à 17h44 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

#Médias
Affoussiata Bamba Lamine ministre ivoirienne des Télécommunications

Affoussiata Bamba Lamine, ministre ivoirienne des Télécommunications

© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : La Côte d’Ivoire vient d'autoriser d'un coup 4 chaînes privées commerciales. La libéralisation de son paysage audiovisuel est en marche, avec à la manœuvre des noms reconnus des médias et leurs… connexions politiques.


Abidjan est quasiment le dernier pays de la sous région ouest-africaine à libéraliser son espace audiovisuel. Depuis ce mercredi 14 décembre, 4 sociétés ont été autorisées à produire et diffuser localement leurs offres audiovisuelles via le lancement de leurs chaînes de télévision commerciales. Il s’agit de Life TV, Optimum Médias Côte d’Ivoire, Société audiovisuelle de Côte d’Ivoire et Sorano-CI.

Une première donc pour ce pays phare qui aura attendu plus d’une décennie après l’apparition des premières chaînes privées dans la région pour se mettre au diapason. Selon les observateurs, avec la crise que traversait le pays, les autorités craignaient de voir la politique s’infiltrer dans ces médias. Même si la politique est rarement bien loin.


LIRE AUSSI:
Côte d’Ivoire: bientôt une dizaine de télés privées autorisées

Sorano-CI est la société gérante de la chaîne de radio commerciale Radio Nostalgie, un média qui a pignon sur rue dans la capitale ivoirienne. Anciennement dirigée par Ahmed Bakayoko, l’actuel tout puissant ministre ivoirien de la Sécurité, l’entreprise compte dans son "tour de table", la Première dame, Dominique Ouattara. Ses proches, Loïc et Nathalie Folloroux, siègent également au Conseil d’administration de la société.

Il en est de même pour la Société audiovisuelle de Côte d’Ivoire (SACI), qui compte Nathalie Folloroux au nombre de ses administrateurs, tout comme la société française Canal Plus Overseas.

Optimum Médias Côte d’Ivoire, créée en octobre dernier, a pu s’allier à une figure de proue des médias en Côte d’Ivoire, Zogbo Yves Louis Noël, plus connu sous le nom de Yves Zogbo Junior. L’animateur vedette de Radio Nostalgie, de renommée internationale, siège à son Conseil d’administration. Ce dernier a à ses côtés Kaboré Jean-Philippe Michel, l’un des fils de Henriette Diabate, Grande chancelière de la République et baronne du parti au pouvoir.

Vient enfin Fabrice Sawegnon, le roi de la communication et de publicité. Le directeur du groupe Voodoo tentera de prolonger ses succès dans l’audiovisuel avec Life TV.

La concurrence s’annonce donc féroce sur un marché ivoirien qui s’est familiarisé aux standards internationaux grâce aux bouquets Canal Horizon.

Pour rappel, c’est le 30 mars derniers que la HACA, la haute autorité de la communication audiovisuelle, le régulateur du secteur avait lancé un appel d’offres avec l’objectif d’autoriser 10 chaînes de télévision privées commerciales
Le 15/12/2016 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

à lire aussi