Fermer

Côte d’Ivoire: une prime alléchante pour dégraisser les effectifs de l'armée

Mise à jour le 11/12/2017 à 16h02 Publié le 11/12/2017 à 15h59 Par Moussa Diop

#Politique
armée ivoirienne
© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : Forte de 23.000 hommes, l’armée ivoirienne entame une cure d’amaigrissement. L’Etat propose aux soldats intéressés une prime à la retraite anticipée dans le but de dégraisser les effectifs.

Dans le cadre de la restructuration de l’armée ivoirienne, le gouvernement a pris la décision de dégraisser fortement les effectifs. Une armée pléthorique de 23.000 soldats, très coûteuse et indisciplinée, comme en atteste les nombreuses mutineries qui se sont produites ces dernières années. Une situation qui s’explique par le fait que de nombreux soldats sont d’anciens rebelles qui ont combattu durant la période d’instabilité politique de la Côte d’Ivoire.



LIRE AUSSI: Côte d'Ivoire: réforme de l'armée, le défi majeur du gouvernement


Ce dégraissage entre dans le cadre de la loi de programmation militaire lancée en 2016. A travers lui, l’Etat table sur le départ à la retraite de 4.000 soldats à l’horizon 2020 et la baisse des effectifs sous la barre des 20.000 soldats. L’objectif du gouvernement est de rajeunir et surtout de professionnaliser l’armée pour faire face aux nouvelles menaces.

En clair, à travers cette opération, le gouvernement souhaite mettre de l’ordre dans la chaîne de commandement. En effet, l’armée ivoirienne compte trop de cadres et notamment de sous-officiers, qui représentent 70% des effectifs. Cette proportion s'explique par le grand nombre de promotions consenties au profit des ex-rebelles du nord lors de leur intégration dans l’armée et après des mutineries pour calmer certains chefs.


LIRE AUSSI: Côte d'Ivoire: Ouattara a du mal à reprendre l'armée en main


Pour les encourager à quitter l’armée, le gouvernement a proposé une prime de départ alléchante de 15 millions de francs CFA, soit près de 23.000 euros.

Une manne attrayante qui pourrait inciter les plus âgés ou les plus fragiles à opter pour une retraite dorée. Une première vague de 991 militaires a déjà sauté le pas, dont 634 sous-officiers et 3 officiers.
Le 11/12/2017 Par Moussa Diop

à lire aussi