Fermer

Côte d’Ivoire: le PDCI menace ses ministres pro-RHDP accusés de «dérives opportunistes»

Mise à jour le 06/07/2018 à 08h30 Publié le 06/07/2018 à 08h16 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

#Politique
Côte d'Ivoire PDCI
© Copyright : Le360

#Côte d’ivoire : Le PDCI oppose un non catégorique à la création d’un courant pro-RHDP dans ses rangs, dénonce «les dérives opportunistes» de ses ministres et des cadres à la tête de cette initiative, brandissant la menace de sanctions à leur encontre. Le feu couve au sein de l’ex-parti unique d’Houphouët-Boigny.

Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) met en garde ses cadres pro-RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix) et se veut désormais ferme sur le sujet. La création en son sein d’un courant favorable au parti unifié RHDP est déclarée «nulle et de nul effet», un message on ne peut plus clair.

Dans un communiqué publié dans la soirée du 4 juillet, le parti cinquantenaire désapprouvait ainsi la création, un jour plutôt, d’un courant dénommé «sur les traces d’Houphouët-Boigny». Initié par le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani, ce courant se considère comme un «mouvement à l’intérieur du PDCI favorable au RHDP».

L’ex-porte-parole du parti, remercié il y a un mois, avait obtenu le soutien de plusieurs cadres du parti, membres du gouvernement, qui défendent désormais le projet de parti unifié cher au chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara.


LIRE AUSSI: Vidéo. Côte d’Ivoire: le PDCI exige l’alternance au pouvoir et reporte son adhésion au RHDP


Le PDCI, qui a convenu lors de la réunion de son Bureau politique du 17 juin dernier, d’analyser la question de son adhésion au parti unifié RHDP après la présidentielle de 2020, exige de «ces frondeurs» l’observation «scrupuleuse, dans la discipline et le respect, des décisions des organes du Parti».

«Le Président du Parti en appelle au sens des responsabilités de l’initiateur de ce mouvement et ses comparses et les invite à se ressaisir pour préserver le PDCI-RDA des dérives opportunistes préjudiciables à sa cohésion, à sa stabilité et à l’unité d’action qui nous conduiront à la victoire et à la consolidation de la Démocratie en Côte d’Ivoire», interpelle le communiqué.


LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire: PDCI, guerre ouverte entre pro et anti-RHDP à la veille d'une réunion du Bureau politique


Mais pis, si les divergences internes avaient jusque-là donné lieu à des joutes verbales sans conséquence, le PDCI rappelle que «les résolutions du Bureau politique (…) restent inviolables» et menace de traduire les contrevenants «devant le Conseil de discipline».

L’ex-parti unique vient ainsi confirmer ses distances envers le projet de transformation de l’alliance du RHDP en parti unifié, alors que le président ivoirien Alassane, qui vient de dissoudre le gouvernement, en avait fait une condition pour faire partie de la prochaine équipe.

Mais au-delà de son entrée au prochain gouvernement qui devient plus que problématique, le PDCI est désormais exposé aux vents de la division, un contexte qui risque de l’ébranler alors que l’échéance de 2020 arrive à grands pas.

Le 06/07/2018 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet