Fermer

Vidéo. Côte d’Ivoire: la «guerre» est désormais ouverte au PDCI entre pro et anti-RHDP

Mise à jour le 25/07/2018 à 10h44 Publié le 24/07/2018 à 19h44 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

#Politique
Côte d’Ivoire : la « guerre » désormais ouverte au PDCI entre pro et anti-RHDP
© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : Les militants radiés du PDCI dénoncent une décision «ridicule», «nulle et de nuls effets», présentée comme une initiative du secrétaire générale exécutif du parti, Kakou Guikahué, un «anti-RHDP». Les deux factions se regardent désormais en chien de faïence.

La guerre des tranchées est désormais ouverte entre les factions rivales internes au Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI). Alors que le parti, par la voix de son secrétaire général exécutif, Maurice Kakou Guikahué, avait ce 22 juillet annoncé la radiation de 18 militants du parti pour avoir participé en tant que «membres fondateurs» à l’assemblée générale constitutive du parti unifié, le Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP), ces derniers n’ont pas tardé à donner la réplique ce 23 juillet.


Au cours d’une conférence, le ministre Kobenan Adjoumani, fondateur du mouvement «Sur les traces d’Houphouët» dont sont issus en partie les militants radiés, qualifie la décision de «ridicule», de «nulle et de nuls effets» en raison d’«arguments fallacieux (…) pour justifier l’injustifiable».


LIRE AUSSI: Vidéo. Côte d’Ivoire: le PDCI exige l’alternance au pouvoir et reporte son adhésion au RHDP


L’ex-porte-parole du PDCI soutient que cette radiation est plutôt une initiative personnelle de Kakou Guikahué, un «anti-RHDP», considéré comme étant la figure de proue des réfractaire au parti unifié RHDP, qui «divise le parti» et «fait croire à tort au président Bédié que la base n’est pas prête pour le RHDP».

«Par ses agissements, il est en train de porter des coups mortels contre le PDCI et la cohésion au sein du parti», a fustigé Kobenan Adjoumani, qui estime que «Guikahué ne mérite pas d’être secrétaire du PDCI».

Le président du parti, Henri Konan Bédié, «doit prendre ses responsabilités et nous conduire au parti unifié sans attendre», appelle le ministre issu du PDC.

Une sortie qui ne manquera pas de susciter une autre réplique des «anti-RHDP». Il faut dire que les divisions au sein du parti s’étendent jusque dans toutes les instances du parti au niveau des femmes et de la jeunesse.
Le 24/07/2018 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet