Fermer

Côte d’Ivoire. Présidentielle 2020: vers un tandem Bédié–Soro contre Ouattara?

Mise à jour le 07/12/2018 à 09h26 Publié le 07/12/2018 à 09h24 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

#Politique
Guillaume Soro

Guillaume Soro, président du Parlement ivoirien.

© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : A l’heure où les rumeurs fusent de toutes parts au sujet de la présidentielle, Soro Guillaume vient alimenter les spéculations avec l’annonce d’une rencontre avec Konan Bédié, le président du PDCI, passé à l’opposition. La perspective d’un tandem contre le RHDP de Ouattara n'est pas à écarter.

Le brouillard se dissipe peu à peu sur l’avenir politique de Soro Guillaume. Au centre de toutes les spéculations, la dernière rumeur voudrait qu’il soit brouillé avec son mentor, Alassane Ouattara, et qu’il s’apprêterait même à quitter le perchoir de l’assemblée nationale pour se lancer dans la course à la présidentielle de 2020.

Le fait que le 4 décembre, le président du parlement ait dépêché un émissaire, l’ex-ministre Affoussiata Bamba, auprès de l’ex-chef d’Etat Henri Konan Bédié, ne fait qu'entretenir la rumeur.

Principale retombée de cette audience, l’annonce d’un tête-à-tête Soro-Bédié la semaine prochaine. Une situation on ne peut plus claire quand on sait que Henri Konan Bédié, qui a claqué la porte de la coalition au pouvoir, le RHDP (Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix), a définitivement posé ses valises dans l’opposition au pouvoir d’Abidjan. Il a encore affiché cette posture dans une interview la semaine dernière, écartant toute idée de rapprochement politique avec Alassane Ouattara.


LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire: Guillaume Soro, un ambitieux miraculé mystique


La rencontre se tient également à un moment où Konan Bédié annonçait récemment la constitution «prochaine» d’une plateforme de l’opposition devant rassembler l’ensemble des acteurs politiques et de la société civile. Et tout porte à croire que Soro Guillaume -soutenu par ses partisans réunis au sein d’un mouvement politique, le RACI (Rassemblement des amis de la Côte d’Ivoire)- pourrait y jouer un rôle prépondérant, au regard de sa grande popularité.

Soro Guillaume a en effet pris ses distances avec la majorité au pouvoir depuis quelques mois. Il s’est par exemple tenu à l’écart de la campagne électorale lors des élections locales, contrairement au Premier ministre et autres membres du gouvernement. Et quand il s’y est intéressé, c’était plutôt pour soutenir un candidat opposé au tout puissant ministre de la Défense, Hamed Bakayoko, un ponte du pouvoir.


LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire. Présidentielle 2020: vers un rapprochement Soro-Blé Goudé


Une chose est sûre, à l'approche de la présidentielle de 2020, le paysage politique ivoirien va poursuivre sa recomposition. Le 26 janvier prochain, le RHDP va se constituer formellement en parti politique dans lequel va se fondre près d’une dizaine de partis politiques dont le RDR d’Alassane Ouattara. C'est déjà le début des empoignades pour la présidentielle de 2020,....

Le contexte se prête donc aux «grands ensembles» dans la perspective de la très attendue présidentielle de 2020.


Le 07/12/2018 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet