Fermer

1,6 million d’euros saisis sur un ressortissant du Golfe à l’aéroport d’Abidjan

Mise à jour le 11/06/2016 à 14h08 Publié le 10/06/2016 à 18h16 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

#Société
Macky Salla et Amadou Ba

Macky Sall, président du Sénégal, et Amadou Ba, ministre de l'Economie, des finances et du plan.

© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : 1,6 million d’euros, soit environ 1,1 milliard de francs CFA, ont été saisis à l’aéroport d’Abidjan, dans une valise prête à embarquer pour le Moyen-Orient. Le porteur de la valise, originaire de la région, pourrait être le maillon d’un réseau actif dans la capitale ivoirienne.

C’est la faramineuse somme de 1.679.500 euros, soit environ 1,1 milliard FCFA, qui devait sortir frauduleusement du territoire ivoirien. Elle a été saisie ce 7 juin, à l’aéroport international d’Abidjan.

Selon le quotidien ivoirien Soir Infos, qui a dévoilé l’affaire ce vendredi, le pot-aux-roses a été découvert grâce à la vigilance d’un agent des douanes qui a demandé, avec insistance, à vérifier les bagages d’un individu à l’attitude suspecte alors que ce dernier s’apprêtait à embarquer sur un vol pour le Moyen-Orient. Et c’est dans le double-fond d’une valise, qui avait pourtant passé le scanner de contrôle, que les coupures en euros, soigneusement disposées, ont été découvertes.

L’homme, dénommé C. Mohammed et originaire du Proche-Orient, a manifestement bénéficié de la complicité d’un agent de la société (privée) en charge du contrôle au scanner, avance le quotidien.

L’affaire est prise très au sérieux par les autorités qui ont mis en branle la Direction de surveillance du territoire (DST) de la police nationale et les services de renseignement, dans le contexte sécuritaire marqué par la menace terroriste.

L’hypothèse d’un trafic de capitaux ou d’un blanchissement d’argent est toutefois pour l’heure la piste privilégiée, vu le montant de la saisie. Et l’idée d’un réseau bien établi dans la capitale économique est avancée. En décembre dernier en effet, une autre affaire portant sur 1,5 milliard FCFA, avait ébruitée au sein du même aéroport et l’enquête est toujours en cours, apprend-t-on.

Autre piste évoquée, celle d’une compagnie de téléphonie mobile originaire du Moyen-Orient qui a récemment fermé ses portes à Abidjan et au sujet de laquelle circulent depuis quelques mois des rumeurs de sorties frauduleuses de capitaux.

Une source de l’administration douanière a confirmé ces informations et promet que davantage de détails seront officiellement donnés dans les prochains jours.

Le 10/06/2016 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

à lire aussi