Fermer

Côte d’Ivoire: la vie reprend à Abidjan après les jours de braises

Mise à jour le 17/05/2017 à 19h15 Publié le 17/05/2017 à 12h15 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

#Société
mutinerie
© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : Ce mardi, au lendemain de l’annonce de l’accord avec les soldats mutins, Abidjan a bien eu du mal à se remettre de quatre jours de braise. La capitale, d’ordinaire marquée par les embouteillages, reprend petit à petit son rythme de vie.

Ces jours de grandes frayeurs ont rappelé à tous les événements de 2010 que le pays espère ne plus revivre. Les Ivoiriens dénoncent la méthode d’intimidation par les armes et saluent l’aboutissement des négociations entre le gouvernement et les mutins  qui ont permis de ramener le calme.

Ce mercredi, la vie a repris son cours normal. Le gouvernement a en outre confirmé un  début de paiement du reliquat de 7 000 000 FCFA à verser à chacun des 8.400 soldats qui se sont mutinés, sans dévoiler pour l’heure le contenu de l’accord. 

Officiellement, ces quatre jours de crise auront fait 2 morts et 9 blessés, tous des civils. Le Conseil des ministres, prévu ce mercredi, devrait donner plus de détails sur les événements.


LIRE AUSSI : Côte d’Ivoire. Mutinerie: un accord «sur les modalités de sortie de crise»


Pour rappel, 8.400 soldats entrés en mutineries sont des éléments issus de l’ex rébellion. Ces derniers réclament des primes qu’ils n’auraient pas reçu durant les années de rébellion ainsi qu’une prime de guerre qui leur avait été promise durant la crise postélectorale  de 2010 (de décembre 2010 et avril 2011), où ils avaient combattu, sous les ordres de l’actuel pouvoir, le régime de Laurent Gbagbo reconnu comme perdant de la présidentielle de novembre 2010.

Il faut noter que l’armée ivoirienne compte un peu plus de 20.000 hommes.
Le 17/05/2017 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

à lire aussi