Fermer

L'accès de la commande publique aux PME/PMI devient une priorité pour le gouvernement

Mise à jour le 07/03/2016 à 19h32 Publié le 07/03/2016 à 18h37 Par Ismail Ben Baba

#Economie
pme
© Copyright : DR

#Gabon : Les responsables de la Fédération patronale des PME/PMI du Gabon ont récemment rencontré le ministre du Budget et des Comptes publics, Christian Magnagna, pour une réunion de travail. Cette rencontre entre les deux parties a notamment porté sur les défis des petites et moyennes entreprises.

Kiosque Le360 Afrique: alibreville.com revient dans sa publication du 7 mars sur les détails de cette réunion, en précisant que ce sont les questions liées au règlement de la dette intérieure et à l'attribution des marchés publics aux entreprises gabonaises qui ont été largement débattues. Ainsi, dans un premier temps, le ministre a tenu à rassurer les entrepreneurs.

«Malgré la situation de crise que notre pays traverse en ce moment, suite à l'effondrement des cours des matières premières, le gouvernement, s'agissant de l'ardoise due aux entreprises pour l'année 2015, a déjà payé 6 milliards de francs sur les 10 milliards prévus, et le rythme de règlement se poursuivra tout au long de l'année 2016», a-t-il laissé entendre.

Concernant l'accès des entreprises gabonaises à la commande publique, le ministre a tout d'abord fait savoir que, désormais, l'élaboration du nouveau Code des marchés publics se fera en association avec les responsables des entreprises, étant donné qu'ils sont les premiers concernés.

Soulignons que les PME-PMI gabonaises accèdent très difficilement à la commande publique malgré l’existence de mesures qui, pourtant, leur sont favorables dans le code des marchés publics.

L'une des raisons de cette situation est que cette catégorie d'entreprises a du mal à accéder à la commande de l'Etat, en raison des pratiques de concussion qui caractérisent les marchés publics.

Pour remédier à cette situation, il a été mis en place une «Charte des PME citoyennes du Gabon», qui représente un nouvel outil fixant des obligations et des devoirs aux PME, exclusivement gabonaises, souhaitant accéder aux marchés de l’État. Il s'agit d'un document de 12 pages dont l'objectif est de rendre plus transparentes les procédures de passation des marchés publics..

Son lancement a été suivi par une campagne de sensibilisation sur tout le territoire national, menée par les équipes de la coalition des organisations patronales, regroupant plus de 500 Petites et moyennes entreprises (PME) gabonaises.

Le 07/03/2016 Par Ismail Ben Baba