Fermer

Gabon: un endettement de 1.472 milliards FCFA programmé entre 2017-2019

Publié le 21/02/2017 à 19h17 Par Kofi Gabriel

#Economie
Macky Salla et Amadou Ba

Macky Sall, président du Sénégal, et Amadou Ba, ministre de l'Economie, des finances et du plan.

© Copyright : DR

#Gabon : Le Gabon compte recourir au marché de la dette pour un montant estimé à 1.472 milliards FCFA. Le taux d’endettement du pays a atteint 39,4% fin décembre 2016.

Kiosque le360 Afrique. Pour faire face à son déficit budgétaire, particulièrement en ces temps de baisse des cours du baril de pétrole, le Gabon compte recourir à l’endettement. Ainsi, la Direction générale de la dette (DGD) vient-il de dévoiler les grandes lignes de la politique d’endettement du pays pour la période 2017-2019.

Selon alibreville.com, citant la DGD, «1.472 milliards FCFA, c’est le montant maximum que le Gabon projette d'emprunter sur la période allant de 2017 à 2019». Pour l’année en cours, l’endettement portera sur un montant de 639 milliards FCFA dont 559 milliards FCFA au titre de la dette extérieure via des emprunts classiques et un recours au marché obligataire régional et le reliquat sous forme d’emprunts intérieurs.


LIRE AUSSI :
Gabon-dette des PME: les chefs d'entreprises haussent le ton


La DGD prévoit une réduction du niveau de l’endettement qui devrait ainsi s’établir à 484 milliards de FCFA en 2018 et 329 milliards de FCFA en 2019.

Selon alibreville.com «l’encours de la dette publique au Gabon montre qu’elle s’est établie l’an dernier à 3.160,1 milliards FCFA, contre 3.165,4 milliards FCFA au cours de l’année 2015, correspondant à une baisse de 5,5 milliards FCFA». La baisse étant le fait d’une réduction de la dette extérieure du pays en recul de 2,8% alors que la dette intérieure a poursuivit sa progression à 26,8%.

La dette extérieure occupe une place prépondérante dans l’endettement du Gabon avec un stock de 2.803,5 milliards de FCFA.


LIRE AUSSI :
La dette remboursée par le Gabon réinvestie par la France dans l’écosystème forestier


Enfin, il faut souligner que le Gabon, qui a longtemps bénéficier de la manne pétrolière et qui est faiblement peuplé, a un niveau d’endettement qui est resté longtemps faible. Toutefois, à cause de la crise actuelle et du lancement de nombreux projets d’infrastructures, le pays s’est retrouvé dans l’obligation de s’endetter pour faire face à ses besoins de financements. Ainsi, au cours de ces dernières années, le niveau d’endettement s’est accru beaucoup plus vite que la croissance de l’économie gabonaise. Du coup, l’endettement du pays rapporté à son produit intérieur brut (PIB) a atteint 39,4% à fin 2016, contre 37,3% un an plus tôt.
Le 21/02/2017 Par Kofi Gabriel