Fermer
#Economie

Vidéo. FIAD 2017: la Zone économique spéciale de Nkok au Gabon cherche des investisseurs

Mise à jour le 20/03/2017 à 08h31 Publié le 19/03/2017 à 12h31 Par Moussa Diop et Khalil Essalek

#Gabon : La Zone économique spéciale de Nkok cherche des investisseurs. Elle a multiplié les contacts lors du Forum international Afrique développement organisé par le groupe Attijariwafa bank. Les projets prioritaires, les opportunités d’affaires et les incitations proposées y ont été exposés.

Le Gabon a entamé depuis quelques années une politique de diversification économique pour sortir du tout pétrole dans lequel le pays s'est maintenu pendant plusieurs décennies. C’est ainsi que le président Ali Bongo Ondimba a lancé le «Plan stratégique Gabon émergent» (PSGE).

C’est dans cette optique que s’est opérée la mise en place de la Zone économique spéciale de Nkok. Installé sur 1.126 ha dans une zone industrielle multisectorielle proche de Libreville, la capitale gabonaise, "ce projet s'inscrit dans la stratégie d'industrialisation de l'économie gabonaise", a expliqué Ntougou Gabriel, administrateur général de l'Autorité administrative de la ZERP de Nkok, partenaire de l'organisation de la 5e édition du Forum international Afrique développement (FIAD 2017). 


LIRE AUSSI : Gabon: la Zone économique de Nkok attire davantage d’investisseurs


La ZES de Nkok cible les investisseurs dans de nombreux secteurs dont le bois, les matériaux de construction, les câbles électriques, les panneaux de distribution électrique, les tuyaux et accessoires en PVC, l'emballage, les détergents, les produits cosmétiques, les vêtements et accessoires, les produits pharmaceutiques, la fabrication de meubles et les produits chimiques.

Pour attirer les investisseurs, "un cadre incitatif assez attractif a été mis en place", selon l'administrateur général de l'Autorité administrative de la ZERP de Nkok, notamment aux niveaux fiscal et douanier. Ainsi, pour ce qui a trait aux avantages fiscaux, l’investisseur ne paie aucun impôt sur les dividendes et le foncier. Il est exonéré de l’impôt sur le revenu pour les 10 premières années et ne supporte qu’un taux de 10% durant les 5 années suivantes. Il est également exonéré de TVA durant cette période. `En outre, il a la possibilité de rapatrier la totalité de ses fonds, il bénéficie d’une exonération totale de taxes sur le revenu et sur les sociétés.


LIRE AUSSI : Vidéo. Clôture en apothéose de la 5e édition du Forum Afrique dévelopement


Au niveau douanier, l’investisseur bénéficie d’une exonération à l’importation de biens nécessaires à la production industrielle.
Par ailleurs, les opérateurs de la plateforme de Nkok bénéficient de l’électricité à tarif subventionné. L’électricité est fournie aux industriels au tarif de 45 FCFA le KW/h, soit environ 0,07 euros par KW/h. 
Par ailleurs, afin de faciliter l'implantation des entreprises, un guichet unique a été mis en place et regroupe tous les services utiles aux investisseurs qui s'implantent: services des douanes, eau et électricité, administration, services et transport, etc.

L’implantation dans la ZES de Nkok offre aussi un accès à un marché de plus de 40 millions d’habitants que constitue le regroupement CEMAC –Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale.

Actuellement, selon Ntougou Gabriel, "une centaine d'entreprises gabonaises et étrangères sont présentes au sein de la ZES de Nkok". Celles-ci exercent leurs activités dans des secteurs variés: bois, métallurgie, recyclage, génie civil, construction, cosmétique, pharmacie, hydrocarbures, etc.
Le 19/03/2017 Par Moussa Diop et Khalil Essalek