Fermer

Guinée: un repos biologique de 2 mois reconstituer les ressources halieutiques

Publié le 30/06/2017 à 18h35 Par notre correspondant à Conakry Mamourou Sonomou

#Economie
pêche industrielle
© Copyright : DR

#Guinée : Pour la quatrième année consécutive, les eaux maritimes guinéennes vont être fermées à la pêche industrielle pour une période de deux mois. Cette phase de repos biologique va entrer en vigueur à partir de ce 1er juillet et ce jusqu'au 31 août 2017.

Depuis 2014, la Guinée a instauré un repos biologique de 2 mois, interdisant ainsi la pêche industrielle dans ses eaux maritimes.

La mesure s'applique à la zone partant de la ligne de base jusqu'à la limite de 60 milles marins, et vise à améliorer les indices d'abondance et de rendements des unités de pêche.

"Le repos biologique instauré depuis 2014 a été bénéfique à la Guinée. C'est pourquoi nous devons le perpétuer", a indiqué le ministre de la Pêche, André Loua.

En effet, le repos biologique fait partie des mesures de réformes qui ont permis à la Guinée de sortir de la liste noire des pays tiers non coopérants pour la pêche illicite non réglementée (INN) de l'Union européenne. Le pays a été retiré de cette liste en octobre 2016.


LIRE AUSSI : Pêche illégale: 1,2 milliard d'euros de manque à gagner annuel pour les pays du golfe de Guinée


La mesure de fermeture momentanée est doublement bénéfique pour le pays. En plus de permettre la reconstitution des ressources halieutiques, le repos biologique permet au pays d'engranger d'énormes ressources financières. Avec la surveillance renforcée durant cette période, des dizaines de navires illégaux sont souvent arraisonnés et frappés de lourdes amendes. Pour la première édition en 2014, plus de 8 milliards de francs guinéens ont été perçus au titre des amendes.

La surveillance renforcée durant la période de repos biologique consiste à déployer des patrouilles aériennes en plus de la surveillance  maritime quotidienne.

Le 30/06/2017 Par notre correspondant à Conakry Mamourou Sonomou