Fermer

Vidéo. Guinée. Sommet des Brics: Alpha Condé décroche 20 milliards de dollars de financement

Mise à jour le 07/09/2017 à 10h53 Publié le 06/09/2017 à 21h58 Par notre correspondant à Conakry Mamourou Sonomou

#Economie
Alpha Condé

Le président Alpha Condé en Chine.

© Copyright : DR

#Guinée : En marge du sommet des Brics à Xiamen (Chine), la Guinée a réussi à décrocher un financement exceptionnel de ses infrastructures à hauteur de 20 milliards de dollars. Il s'agit d'un accord de financement baptisé "Programme de ressources minières contre financements".

L'accord portant sur 20 milliards de dollars fait partie de plusieurs accords économiques signés ce 5 septembre sous l'égide de Xi Jinping et Alpha Condé en marge du sommet des Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) qui se tient à Xiamen depuis dimanche dernier.

Alpha Condé, invité spécial de Xi Jinping à ce sommet, y a donc réalisé un grand coup. Toutefois, il faut signaler que cette signature est consécutive à de longs mois de négociations entre Chinois et Guinéens.


Ibrahima Kassory Fofana, ministre d’Etat chargé du partenariat public-privé, est signataire côté guinéen. Il précise que cet accord concrétise le programme de coopération stratégique, convenu entre les deux pays à l’occasion de la dernière visite d’Etat, en novembre dernier, d'Alpha Condé en Chine.


LIRE AUSSI : Guinée-Chine: Alpha Condé rencontre des investisseurs chinois


Au micro de l'envoyé spécial du site guinéen guinee7.com en Chine, Kassory Fofana explique: «les accords d’aujourd’hui traduisent en termes de montant, l’engagement de la Chine d’assurer à la Guinée, une enveloppe globale de 20 milliards de dollars. C’est l’accord que j’ai signé personnellement, qu’on appelle "Programme de ressources minières contre financements", couvrant la période de 2017-2036...».

Pour la première année, plus d'un milliard de dollars va être décaissé pour des infrastructures routières, la construction d'universités et quelques projets énergétiques. «Il y a aussi des subventions qui ont également fait l’objet de signatures qui sont d’environ 60 millions de dollars décaissables cette année et l’année prochaine», indique Kassory Fofana sur guinee7.com.

A en croire le ministre d’Etat chargé du Partenariat public-privé, grâce à ce financement, l'objectif d'un taux de croissance à deux chiffres dans quatre ans est désormais à la portée de la Guinée. «Maintenant, tout le challenge pour la Guinée est d'arriver, en matière d'administration, à faire preuve d'efficacité pour exécuter les différents programmes», indique Fofana.


LIRE AUSSI : Guinée: le ministre des Mines en Chine pour parler de Simandou avec Chinalco


Pour sa part, le ministre des Mines Abdoulaye Magassouba indique que les 20 milliards «c’est juste les prêts dans le cadre du financement des infrastructures prioritaires de l’Etat guinéen».

En plus de cela, poursuit le ministre, il y a bien sûr des investissements directs dans les projets miniers qui font l’objet d’accords différents pour les projets qui sont ciblés à date. «Ces accords ont déjà été signés: il s’agit entre autres de l’accord que nous avons signé il y a quelques semaines avec Chalco (Aluminium corporation of China Ltd). Cet accord, seul dans sa première phase d’exécution, va porter sur plus de 500 millions de dollars d’investissement», indique le ministre des Mines dans une autre interview sur le site guinee7.com.

Le 06/09/2017 Par notre correspondant à Conakry Mamourou Sonomou