Fermer

Guinée-Présidentielle 2020: Cellou Dalein déjà en campagne!

Publié le 01/05/2017 à 15h16 Par notre correspondant à Conakry Mamourou Sonomou

#Politique
Cellou à N'Zérékoré

#Guinée : En prélude aux futures élections politiques, surtout la présidentielle de 2020, le chef de file de l'opposition s'est lancé à la conquête des électorats qui lui échappent depuis 2010. Dans les régions de la Haute-Guinée et de la forêt, il doit braver les difficultés.

Candidat malheureux en 2010 et en 2015, Cellou Dalein ne veut pas décevoir en 2020 comme il l'a promis lors de son passage à Macenta -ville de la Guinée forestière- et étape de sa tournée entamée le 20 avril dernier. Selon les confidences de l'un de ses proches, c'est certainement pour cette raison qu'il s'est vite mis à la tâche.

C'est par la ville de Faranah, plutôt favorable au RPG d'Alpha Condé, que le chef de file de l'opposition a démarré sa tournée en Haute-Guinée et en Guinée forestière. En 2010, tout comme en 2015, Cellou Dalein avait perdu dans ces deux régions. Même échec aux législatives de 2013.


LIRE AUSSI : Guinée: A Paris, Alpha Condé entretient le doute sur un troisième mandat


Officiellement, Cellou Dalein est dans ces deux régions pour "remercier et remobiliser ses concitoyens". Mais, maints observateurs estiment que le chef de file de l'opposition veut réparer les erreurs des années antérieures. "Dalein n'a jamais été proche des populations de ces deux régions, comme il l'est avec ses compatriotes de la Moyenne-Guinée (sa région d'origine) et de la Basse-Guinée. Les rares circonstances qui l'ont fait envoyer dans certaines villes de ces régions, sont les périodes électorales", rappelle Abdoulaye Sylla, analyste politique.


LIRE AUSSI : Guinée: le président de la Cour constitutionnelle met en garde Condé


La tentative de Cellou Dalein de conquérir les électorats de ces régions ne se fait pas sans difficulté. Après Faranah et la ville voisine de Kissidougou où il a fustigé le pouvoir, le stade de N'Zérékoré a été interdit pour le meeting du président de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG). Cellou Dalein a estimé que c'est Alpha Condé qui a fait interdire le rassemblement qu'il avait projeté dans cette ville, capitale régionale de la Guinée forestière et l'un des viviers électoraux du pays. "Le président de la République ne gère pas ce dossier. C'est bien le ministre de l'Administration du territoire qui le gère de façon ouverte et transparente", lui a répondu le ministre en question, le général Bouréma Condé qui a invité Cellou Dalein à tenir son rassemblement au siège régional de son parti.


LIRE AUSSI : Guinée: qu'est-ce qui explique la soudaine idylle Condé-Cellou


A Yomou et Lola, deux autres villes de la région forestière, les lieux publics ont été refusés à Cellou Dalein Diallo. Face à ces réfus, Cellou Dalein a sorti son plan B. Le chef de file  de l'opposition fait désormais du porte-à-porte et se fait accorder des audiences chez les gouverneurs et préfets. Pour la région de Kankan, au nord-est du pays, seule Siguiri va abriter un meeting. Après quoi, reprendront les audiences et porte-à-porte dans les cinq autres villes de la région administrative de Kankan.

Le 01/05/2017 Par notre correspondant à Conakry Mamourou Sonomou