Fermer

Guinée: l'aile dure de l'opposition trouve un consensus autour du budget du chef de file

Publié le 14/06/2017 à 14h58 Par notre correspondant à Conakry Mamourou Sonomou

#Politique
opposition guinéenne
© Copyright : DR

#Guinée : L'Opposition républicaine, l'aile dure de l'opposition guinéenne, a annoncé qu'un consensus avait été trouvé concernant le budget du chef de file de l'opposition. Avec cet accord, chaque opposant devrait recevoir une part du budget annuel de 5 milliards de francs guinéens qui a failli les déchirer.

En plus des critiques des adversaires politiques, le budget du chef de file de l'opposition avait suscité des grincements de dents dans le camp de Cellou Dalein Diallo. Certains de ses partisans et alliés n'étaient pas contents qu'il n'ait pas communiqué préalablement avoir réceptionné la première tranche de ce budget voté en faveur de l'institution-chef de file de l'opposition. Cellou Dalein avait dû se justifier dans les médias, mais sans réussir à convaincre.

Sur la radio Espace, le président de l'UFDG (Union des forces démocratiques de Guinée) avait indiqué que cet argent allait servir à financer le cabinet du chef de file de l'opposition et la participation de son parti aux prochaines élections communales.

Cellou Dalein avait aussi indiqué qu'il se renseignerait davantage auprès du chef de file de l'opposition au Mali voisin en vue d'avoir une idée claire sur la gestion de cette somme. Si l'on en croit des sources issues de la même opposition, Soumaila Cissé a effectivement éclairé son homologue guinéen. Le Malien aurait fait savoir au novice Cellou Dalein que le budget profite bien sûr au cabinet du chef de file, mais également à ses compagnons de l'opposition.


LIRE AUSSI : Guinée: polémique autour du budget du chef de file de l'opposition


La leçon semble avoir été comprise. Lundi, au cours de la réunion de l'opposition tenue à la faveur du retour de Cellou Dalein au pays, le porte-parole Aboubacar Sylla a parlé d'une entente parfaite sur la question. Pourtant, ce porte-parole ne s'était pas privé de critiquer Dalein dans les médias à cause de ce budget. "Il y a eu une entente parfaite, contrairement à ce dont on s’inquiétait", a indiqué Aboubacar Sylla. Et de poursuivre: "on a vu dans le monde entier l’opposition se déchirer sur des questions électorales ou de choix stratégique de leadership... Mais, jamais pour des questions pécuniaires. L’opposition guinéenne ne donnera pas cette image dégradée".

La polémique semble être close au sein de l'Opposition républicaine. Mais le partage avec l'autre frange de l'opposition risque de réactiver le débat dans les mois à venir. "Pour le moment, nous n'avons pas été contactés pour un quelconque partage. Ce budget semble être une affaire de l'UFDG et de ses alliés. Nous voulons y voir clair", a déjà indiqué à le360 Afrique, un membre de l'opposition minoritaire.

Le 14/06/2017 Par notre correspondant à Conakry Mamourou Sonomou