Fermer

Guinée: enquête sur une apparente fraude au baccalauréat

Publié le 28/07/2017 à 19h12 Par notre correspondant à Conakry Mamourou Sonomou

#Société
BAC
© Copyright : DR

#Guinée : De vraisemblables cas de fraudes ont été révélés à la suite des résultats du baccalauréat 2017 qui faisaient pourtant la fierté des autorités en charge de l'éEducation. Une enquête est en cours.

Au niveau des réseaux sociaux, des internautes ont tenu à alerter sur le fait que les premiers de l'option Sciences mathématiques sont venus d'un même centre. Coïncidence? En tout cas, pour un examen dont le taux de réussite est parmi les faibles qu'a connus le pays (27,15%), il fallait vérifier.

Dans la liste des admis, on note effectivement que parmi les 30 premiers de l’option Sciences mathématiques, 6 sont venus d’une même école et 14 d’un même centre. Trente-quatre des 100 premiers viennent également du même centre.


Dans la plupart des écoles dont les candidats ont passé l'examen dans ce centre suspect, on dépasse les 90% en Sciences mathématiques. Ce qui ne pouvait que susciter des suspicions.


LIRE AUSSI : Guinée: trois candidats sur quatre ont échoué au bac

Le ministère en charge de l'Enseignement pré-universitaire et de l'alphabétisation a naturellement fini par ordonner une enquête, a-t-on appris de sources proches de ce département. «Nous avons déjà déclenché notre enquête, et nous attendons la suite», nous a confié jeudi soir un cadre du Service national des examens.


Le ministre de l'Enseignement pré-universitaire s'était pourtant félicité des résultats du baccalauréat 2017, les considérant comme une conséquence de la rigueur pour la qualification du système éducatif guinéen. Depuis 2007, la Guinée n'a jamais enregistré moins de 30 % d'admission au baccalauréat.

Le 28/07/2017 Par notre correspondant à Conakry Mamourou Sonomou