Fermer

Guinée: 33 premiers Guinéens à rapatrier des Etats-Unis pour satisfaire Trump

Mise à jour le 05/10/2017 à 19h19 Publié le 05/10/2017 à 19h16 Par notre correspondant à Conakry Mamourou Sonomou

#Société
Cover Ambassadeur de la Guinée aux Etats-Unis, 55 guinéens expulsés par Trump
© Copyright : DR

#Guinée : Pour convaincre l'administration Trump qui a sanctionné son pays pour non-coopération dans le rapatriement de ses ressortissants illégaux aux Etats-Unis, l'ambassade de la Guinée s'apprête à rapatrier 33 Guinéens. Est-ce suffisant pour lever l'interdiction de visas aux guinéens?

Selon le site d'informations Alloconakry, le ministère américain en charge de l’immigration (DHS) a déposé lundi 3 octobre une nouvelle liste de Guinéens devant être expulses du territoire. Ces ressortissants guinéens quitteront les Etats-Unis une fois que les documents de voyage leur seront remis. Vingt six d'entre eux sont accusés d'entrée illégale aux Etats-Unis, alors que trois autres sont accusés de crime de piratage, de faux et usage de faux.

Plus de 2.000 Guinéens vivant aux Etats-Unis sont dans le viseur de l'administration américaine depuis le début de l'année. Déjà, l’ambassade de Guinée à Washington a émis près de 200 documents de voyage alors qu'environ 2.500 Guinéens sont visés par l’expulsion.


LIRE AUSSI : Guinée. Inédit: Trump n'accordera plus de visa aux officiels guinéens

En février dernier, l'ambassadeur de la Guinée a été contraint d'expulser 55 d'entre eux, au risque de voir son pays ajouter sur la liste des Etats non coopérant pour le rapatriement de leurs ressortissants vivant illégalement sur le territoire américain. Et en mars, cinq des 55 expulsés sont arrivés à Conakry.

En dépit de toutes les actions entreprises par l'ambassade, celà n'a pas empêché les Etats-Unis de placer son pays sur la liste des Etats non coopérant avec les Etats-Unis. Conséquences, les Etats-Unis ont émis des restrictions de "visas B, F, J et M aux officiels guinéens ainsi qu’aux membres de leurs familles proches, avec quelques exceptions".


LIRE AUSSI : Vidéo. Trump expulse 55 Guinéens: leur Ambassadeur à Washington explique


En marge du sommet des Nations Unies à Washington, le chef de la diplomatie guinéenne avait essayé de faire lever la sanction, mais sans parvenir à faire bouger l'administration Trump. Celle-ci serait restée ferme sur sa condition: le rapatriement des ressortissants guinéens illégaux.

Le 05/10/2017 Par notre correspondant à Conakry Mamourou Sonomou