Fermer
#Economie

Vidéo. Mali: tout pour que les prix ne flambent pas

Mise à jour le 16/05/2018 à 12h32 Publié le 16/05/2018 à 12h26 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté

#Mali : Comme chaque année, pour éviter que les prix des denrées de première nécessité ne grimpent pendant le ramadan, les autorités maliennes mettent en place un dispositif de concertation avec les commerçants.

Les musulmans du Mali s’apprêtent à entrer dans le mois ramadan mercredi ou jeudi. Comme tous les ans, le gouvernement fixe le prix des denrées de première nécessité d'un commun accord avec les commerçants grossistes et les détaillants.

Pour ce ramadan 2018, qui précède les élections générales de juillet, il est plus judicieux d'éviter aux ménages d'éventuelles hausses de prix. Et, le gouvernement a visiblement réussi ce pari. 


>>>LIRE AUSSI: Vidéo. Ramadan: le Malien peine à joindre les deux bouts


Le prix de plusieurs produits alimentaires particulièrement consommés pendant le ramadan a même été revu à la baisse pour permettre à tous les musulmans de passer le mois béni en toute quiétude. Il n'empêche que, dans certains marchés de la capitale malienne, le prix d'autres produits a grimpé.

Le président national des commerçants détaillants du Mali explique les démarches entreprises pour la régulation des prix des produits de première nécessité pendant le mois de ramadan. On l'écoute. 
Le 16/05/2018 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté