Fermer
#Economie

Vidéo. Mali: la poterie, ce quasi-monopole des femmes entrepreneurs

Mise à jour le 08/12/2018 à 10h36 Publié le 08/12/2018 à 10h34 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté

#Mali : Face à la raréfaction de l'argile destinée à la poterie dans les environs de Bamako, les jarres et encensoirs sont achetés dans les régions du centre du pays puis acheminés vers la capitale. Pour cette filière, les rôles sont inversés: ce sont les femmes qui emploient les hommes... Reportage.


Au Mali, les articles en poterie font partie intégrante de la culture et du quotidien des foyers maliens.

Jarres destinées à recevoir l'eau potable, encensoirs ou assiettes en terre, ils sont distribués à Bamako par des commerçants qui les importent des régions de Ségou et de Mopti, plus au nord du pays. 

Ce sont généralement les femmes qui contrôlent ce commerce et, chose rare, ce sont elles qui emploient des hommes comme décorateurs ou manutentionnares. La,poterie est, avec la teinturerie, l'une des activités qui sont le symbole de l'entrepreneuriat féminin au Mali.



Pour Mastan Touré, il s'agit là pour elle d'une activité très lucrative, et celle-ci affirme avoir réussi à construire son domicile grâce à la vente d'articles en poterie. 


>>>LIRE AUSSI: Vidéo: Mali: des artisans qui ont le cuir dans la peau

Les jarres figurent traditionnellement en bonne place dans le trousseau de mariage des Maliennes, ces ustensiles ayant été, autrefois, le symbole de l'abondance d'eau dans un foyer...

Aujourd'hui, même si l'eau courante et les réfrigérateurs sont désormais chose courante dans tous les domiciles des grandes villes, la jarre reste encore très utilisée.

Certains préfèrent même la fraîcheur de son eau à celle placée au réfrigérateur, du fait de l'évaporation qui maintient cette eau à une température idéale... 
Le 08/12/2018 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté