Fermer
#Politique

Vidéo. Mali: les magistrats expliquent les raisons de leur grève

Mise à jour le 29/07/2018 à 14h31 Publié le 29/07/2018 à 13h46 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté

#Mali : Les magistrats maliens se sont mis en grève cette semaine, mais ils se défendent de mettre une ultime pression sur le gouvernement à la veille du scrutin du dimanche 29 juillet. Il s'agit d'un simple hasard de calendrier.


L'attente n'a que trop duré, selon les magistrats de siège du Mali. Le gouvenement n'a pas respecté les accords avec le syndicat autonome de la magistrature (SAM) malien. Et cela fait une année que les choses restent au point mort, selon Bourama Kariba Konaté, le secrétaire général du SAM. 


>>>LIRE AUSSI: Sénégal. Conseil supérieur de la magistrature: Macky Sall secoue le temple de Thémis

Ces accords comprennent la réévaluation des grilles salariales, mais également le renforcement des mesures de sécurité au profit des hommes appelés à rendre des jugements qui les exposent à la violence.

Evidemment, ce mouvement social qui intervient durant la dernière semaine de campagne électorale peut être perçu comme un moyen de faire pression sur le gouvernement. Mais, Bourama Karima Konaté balaie d'un revers de main cette hypothèse. Il affirme que l'appareil judiciaire malien est apolitique. 
Le 29/07/2018 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté