Fermer
#Politique

Mali. Second tour: Cheick Modibo Diarra, une neutralité qui n'arrange pas Soumi

Mise à jour le 09/08/2018 à 18h52 Publié le 09/08/2018 à 17h55 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté

#Mali : En ne donnant pas de consigne de vote pour le second tour de la présidentielle, Cheick Modibo Diarra ne fait pas les affaires de Soumaïla Cissé qui a plus besoin de soutien que le président sortant, Ibrahim Boubacar Keïta.

La coalition CMD 2018, représentée par Cheick Modibo Diarra, a rencontré la presse nationale et internationale ce jeudi à son QG de campagne pour donner sa position par rapport au scrutin du second tour prévu ce dimanche.

Le président de la coalition a remercié tous les membres et sympathisants de la coalition pour le travail abattu au moment de la campagne présidentielle ainsi que les efforts matériels et financiers fournis par chacun pour le soutien de la coalition.


>>>LIRE AUSSI: Vidéo. Présidentielle au Mali: Modibo Diarra expose sa vision et son programme

La coalition a pris bonne note du verdict de la Cour constitutionnelle et a par ailleurs demandé à ses membres et sympathisants à faire leur propre choix pour le second tour. Néanmoins, il affirme que son désir de changement demeure. Car, la coalition rêve d’un autre Mali avec une nouvelle administration, une nouvelle armée et une économie prospère. 

Cette neutralité vis-à-vis des deux candidats n'arrange pas les affaires de Soumaïla Cissé qui est arrivé deuxième au premier tour mais avec 18% seulement des voix, contre 41% pour son rival, Ibrahim Boubacar Keïta. 
Le 09/08/2018 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté