Fermer

Vidéo. Mali. Micro-trottoir: à Bamako, des Maliens réagissent aux résolutions du "dialogue national inclusif"

Mise à jour le 28/12/2019 à 13h31 Publié le 28/12/2019 à 10h48 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté

#Politique
Vidéo-Mali: fin des travaux du dialogue national inclusif
© Copyright : DR

#Mali : La clôture des travaux du "dialogue national inclusif" a été marquée par une série de résolutions: l’organisation d’élections législatives, un référendum constitutionnel, la révision de certains articles de l’Accord de Paix, etc. Le360 Afrique a recueilli l'avis de Maliens, dans les rues de Bamako.

Plusieurs résolutions ont été décidées à l'issue des travaux du "dialogue national inclusif" initié par le président du Mali, Ibrahim Boubacar Keita.

La cérémonie de clôture a été marquée par la présence de l’ancien président, Amadou Toumani Touré, de retour au Mali après plusieurs années d’exil au Sénégal.

Parmi ces résolutions figurent, entre autres: l’organisation d'élections législatives, l’organisation d’un référendum constitutionnel, la révision de certains articles de l’Accord de paix conclu à Alger, ainsi que l'instauration d'une "sécurité pour tous". 


LIRE AUSSI: Vidéo-Mali: voici la position du SADI par rapport au Dialogue National Inclusif


Les problématiques concernant la gouvernance, la jeunesse, la construction d'infrastructures routières pour désenclaver les régions du centre et du nord du Mali ont également été au centre des débats de ce dialogue. 

Si ce dialogue national inclusif a été marqué par un boycott de la part des membres de l'opposition malienne, signalons que ceux de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), alliance de groupes rebelles créée en 2014, ont pris part à la phase finale de ce dialogue.

Voici, à cet égard, les réactions sur ces problématiques de citoyens maliens, interrogés par Le360 Afrique.



Le 28/12/2019 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté