Fermer

Mali. Officiel: le chef de l'opposition enlevé, probablement par des djihadistes

Mise à jour le 26/03/2020 à 12h14 Publié le 26/03/2020 à 12h05 Par Le360 Afrique avec agences

#Politique
Mali: Soumaïla Cissé rejette le résultat des élections
© Copyright : le360: Diemba Moussa Konaté

#Mali : Le chef de l'opposition malienne Soumaïla Cissé, disparu depuis mercredi alors qu'il était en campagne électorale dans le centre du pays, a été enlevé, a indiqué, jeudi, le gouvernement.

Alors qu'il était en tournée dans les environs de Tombouctou dans le cadre de la campagne électorale pour les législatives, le chef de l'opposition malienne a subitement disparu, hier mercredi 25 mars. Une disparition mystérieuse qui intervient dans la région nord du pays, en proie aux violences djihadistes depuis 2012 et qui fait surtout penser à l'implication des terroristes. 

"Toutes les dispositions pratiques sont prises" pour le retrouver, a dit le gouvernement dans un communiqué intitulé "enlèvement du chef de file de l'opposition".


>>>LIRE AUSSI: Vidéo. Mali: le candidat Soumaïla Cissé ne compte pas se laisser faire

La zone dans laquelle a disparu Soumaïla Cissé, dans la région de Tombouctou, est un secteur où opèrent des groupes armés affiliés à Al-Qaïda.

Soumaïla Cissé, président de l'Union pour la république et la démocratie (URD) et candidat à plusieurs reprises à la présidentielle, a été enlevé alors qu'il faisait campagne en vue des législatives prévues dimanche.

Son parti n'a pas tardé à réagir, hier dans la soirée. "Faisant suite à l'enlèvement de l'honorable Soumaila Cissé, Président de l'URD, Chef de file de l'opposition et des membres de sa délégation le mercredi 25 mars 2020 entre Saraféré et koumaira dans le cercle de niafunké, l'URD en rapport avec le bureau du Chef de file de l'opposition, a décidé de mettre en place une cellule de crise au siège de l'opposition à badalabougou", écrit-il dans un communiqué. 

"Cette cellule informera l'opinion nationale et internationale sur l'évolution de la situation. Le parti demande à l'ensemble de ses militants et sympathisants de rester vigilants et mobilisés", conclut le même document. 
Le 26/03/2020 Par Le360 Afrique avec agences