Fermer

Vidéo. Les Maliens ne cachent pas leur surprise face aux débordements des manifestations

Mise à jour le 16/07/2020 à 11h28 Publié le 16/07/2020 à 11h22 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté

#Politique
Les manifestants détruisent des lieux publics. Ce qu'en pensent les Maliens
© Copyright : le360/Diemba Moussa Konaté

#Mali : Après l’appel à la désobéissance civile du vendredi 10 juillet, par les responsables du M5-RFP, les manifestants se sont attaqués à plusieurs lieux ou services publics sensibles, tels, que l’ORTM ou même l’Assemblée nationale qui a été saccagée.

Le sit-in souhaité par le Mouvement du 5 juin (M5-RFP) aurait été infiltré par les bandits qui ont cassé, brûlé et emporté du matériel des services publics ainsi que de paisibles citoyens.


>>>LIRE AUSSI: Vidéo. Mali: après les violences en fin de semaine, un réseau d'associations appelle à la désobéissance civile

Ces actes ont fini être réprimés par les forces de l’ordre. Précisément, par les forces spéciales antiterroristes (FORSAT). Les échauffourées ont fait environ une vingtaine de morts et près de 100 blessés.

Les manifestants continuent de demander la démission du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta. Au regard de cette situation, les Bamakois expriment leur désolation.

 

Le 16/07/2020 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté