Fermer

Mali: le gouvernement décide de renforcer le dispositif sécuritaire face aux attaques armées

Publié le 06/09/2016 à 09h47 Par Le360 Afrique - MAP

#Société
armée malienne
© Copyright : DR

#Mali : Face aux multiples attaques des groupes terroristes, le gouvernement malien a décidé lundi, de renforcer le dispositif sécuritaire dans le centre du pays.

Le ministre malien de la Sécurité, le général Salif Traoré, a lors d'une conférence de presse, qualifié les assaillants qui se sont emparés vendredi de la localité de Boni de "bandits armés", ajoutant que face à "des individus qui peuvent évoluer, qui ont pu évoluer avec des moyens lourds, des moyens conséquents", les seuls effectifs de police et de gendarmerie sont insuffisants.

"Il faut une vraie opération militaire d'abord et c'est ce que nous avons décidé", a précisé le général Traoré, évoquant par ailleurs des patrouilles pour empêcher au niveau des frontières la circulations des armes".

L'armée malienne a repris samedi le contrôle de la ville de Boni avec le soutien des forces de la Mission de l'ONU (Minusma) et le ministre de la Défense Tieman Hubert Coulibaly a été limogé.

La Minusma a condamné fermement, lundi dans un communiqué, les récentes attaques perpétrées par des individus armés non identifiés contre les Forces de Défense et de Sécurité maliennes (FDSM) et des infrastructures de l'Etat dans les régions de Ségou et de Mopti, dans le centre du pays, réaffirmant son soutien aux autorités.
Le 06/09/2016 Par Le360 Afrique - MAP