Fermer

Vidéo. Mali: les chauffeurs de bus aux prises avec les mesures sanitaires

Mise à jour le 04/06/2020 à 18h05 Publié le 03/06/2020 à 13h15 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté

#Société
Transport en commun et Covid-19
© Copyright : DR

#Mali : Il fallait moitié moins de passagers dans chaque minibus de transport à Bamako et une distance d'un mètre entre les usagers. Des mesures vite oubliées par les chauffeurs, qui mettent l'accent sur le port du masque et l'utilisation du gel hydroalcoolique... Quand il y en a.


En cette période de Covid-19, le transport public de voyageurs est devenu est véritable défi à Bamako. 

Les minibus communément appelés Sotrama, du nom de la première société qui les exploite, demeurent le moyen de déplacement favori de plus de deux tiers des habitants de la ville. Mais alors qu'en temps normal, ils peuvent transporter jusqu'à une vingtaine de personnes, en ces temps de pandémie, le gouvernement leur avait imposé de prendre moins de voyageurs, à savoir la moitié du nombre autorisé sur la carte grise. 



>>>LIRE AUSSI: Vidéo. Mali. Coronavirus: dans les lieux publics, une série de mesures pour prévenir la contagion


L'autre mesure concernait la distanciation sociale qui exige un écart physique d'un mètre entre les passagers, mais aussi avec les receveurs et les chauffeurs. 

A Bamako, il y a pas eu d'application de telles dispositions parce que cela aurait constitué un véritable surcoût pour les transporteurs ou leurs passagers. 

Les professionnels interrogés soutiennent que c'est aux usagers de prendre conscience de la gravité de la situation et les invitent à faire des efforts dans le respect des recommandations des autorités sanitaires. Ce qui visiblement ne semble pas être le cas. 

Dans le cadre du programme gouvernemental, "un Malien, un masque", tout le monde n'a pas bénéficié de bavettes et beaucoup n'ont pas les moyens de s'acheter un kit de lavage de mains et de gel hydroalcoolique. 


 

Le 03/06/2020 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté