Fermer

Vidéo. Mali: gros plan sur les produits confectionnés par les malvoyants

Mise à jour le 06/03/2021 à 11h15 Publié le 06/03/2021 à 09h16 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté

#Société
Vidéo. Mali: gros plan sur les produits confectionnés par les malvoyants
© Copyright : le360 Afrique/Diemba

#Mali : Les malvoyants maliens, regroupés au sein de l’Union malienne des aveugles, participent à la production de nombreux produits dont des lunettes, des craies, des serpillères…. Toutefois, leur production souffre de la concurrence déloyale des produits importés de Chine. Reportage.

Les malvoyants du Mali font tout pour s'intégrer dans la vie active. Afin de leur faciliter la tâche, l’UMAV (Union malienne des aveugles) les forme à des métiers qui leur permettent de s'intégrer et de participer activement à la création de la richesse. L'UMAV dispose, en effet, d’un institut dédié aux jeunes aveugles d’où sont sortis, par exemple, les chanteurs maliens, à la renommée internationale, Amadou et Mariam.

>>> LIRE AUSSI: Vidéo. Mali: Oxfam finance et forme les femmes handicapées entrepreneurs

Ainsi, en plus de l’éducation, l'UMAV forme aussi les jeunes malvoyants qui parviennent à boucler le premier et le second cycle secondaires à divers métiers, notamment ceux du montage de lunettes, de la fabrication de la craie et de confection de serpillères.


Dans ce reportage, les principaux responsables reviennent sur les principaux problèmes que rencontre la production des malvoyants. Ils expliquent que malgré la qualité des produits fabriqués, ceux-ci souffrent d’une concurrence déloyale à cause des importations de craie et de serpillères en provenance de Chine. Une concurrence qui réduit fortement les revenus des personnes qui souffrent de la malvoyance.

L’Union malienne des aveugles est une association malienne créée en 1972 sous l’appellation de l’Association malienne pour la promotion sociale des aveugles par le regretté Ismaïla Konaté. Elle a quatre domaines d’intervention: la prévention de la cécité, la scolarisation des enfants aveugles, la réadaptation en milieu urbain et la réadaptation en milieu rural.
Le 06/03/2021 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté

à lire aussi