Fermer

BAD: les Assemblées annuelles en Inde en mai prochain

Publié le 29/03/2017 à 20h44 Par Kofi Gabriel

#Economie
Akinwumi Adesina, président du Groupe Banque africaine de développement (BAD).

Akinwumi Adesina, président du Groupe Banque africaine de développement (BAD).

© Copyright : DR

#Maroc : Les Assemblées générales de la Banque africaine de développement (BAD) auront lieu du 22 au 26 mai 2017 en Inde. Le président du Groupe, Akinwumi Adesina, et des hauts cadres de l’institution panafricaine effectuent une visite officielle pour préparer l’événement.

C’est l’Inde qui abritera la prochaine session des Assemblées générales du Groupe Banque africaine de développement (BAD) prévue du 22 au 26 mai 2017 à Ahmedabad, principale ville de l’Etat du Gujarat.

Dans cette optique, le président Akinwumi Adesina, accompagné de hauts cadre de la BAD, va effectuer une visite officielle de quatre jours en Inde, du 30 mars au 2 avril 2017.

Durant ce séjour, le président de l’institution panafricaine va discuter coopération avec les autorités indiennes et étudier avec elles les installations et aménagements mis en place pour les Assemblées annuelles de 2017.


LIRE AUSSI : Afrique-Energie: la BAD prévoit 12 milliards de dollars d’investissement en 5 ans


Il aura des entretiens avec le Premier ministre indien, Narendra Modi, le ministre des Finances également gouverneur de la BAD pour l’Inde, Arun Jaitley, des membres importants du gouvernement indien et des dirigeants de l'Etat du Gujarat où se dérouleront les Assemblées annuelles de la BAD. 

Ce sera également l’occasion de débattre des «Cinq grandes priorités» de la BAD en matière de développement, et des rencontres avec l’administrateur délégué du bureau régional de la Banque import-export de l’Inde (EXIM).

La délégation de la BAD assistera à la cérémonie d’inauguration de la seconde Assemblée annuelle de la Nouvelle banque de développement (NBD), créée par les pays du groupe BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) pour développer des infrastructures.


LIRE AUSSI : BAD: un "New deal" pour éclairer 600 millions d'Africains en 10 ans


L’Inde est, depuis 1982, membre du Fonds africain de développement (FAD), guichet concessionnel du Groupe de la BAD, avant de rallier la banque un an plus tard, pour devenir un membre clé de 24 Etats non régionaux de l’institution qui soutiennent le FAD.

Elle a, par ailleurs, au cours de ces dernières années, continué à renforcer ses relations avec les pays africains. Les investissements indiens en Afrique sont estimés à 7,4 milliards de dollars. Il s’agit essentiellement de lignes de crédits qui transitent par la Banque import-export de l’Inde pour la mise en valeur de divers projets à travers le continent.
Le 29/03/2017 Par Kofi Gabriel

à lire aussi