Fermer

«Couscoussi», quand les chefs maghrébins s’affrontent à Alger pour le meilleur couscous

Mise à jour le 11/05/2018 à 18h06 Publié le 11/05/2018 à 18h02 Par Karim Zeidane

#Culture
couscous
© Copyright : DR

#Maroc : Alger accueille du 10 au 12 mai courant la première édition du Festival international du couscous. Des chefs algériens, marocains et tunisiens s'y affrontent pour réaliser le meilleur couscous de la région.

Après les polémiques concernant la paternité du couscous et son inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO, le Palais des Rais d’Alger accueille durant trois jours la première édition du Festival international du couscous. Ce festival baptisé «Couscoussi» réunit notamment les chefs de trois pays de la région Afrique du Nord –Algérie, Maroc et Tunisie. 

Cette première édition sera l'occasion pour les visiteurs de découvrir des dizaines de variétés de couscous préparées par des chefs venus des trois pays d’Afrique du Nord et de Turquie, sous leurs yeux. 


LIRE AUSSI: Algérie: le couscous et le raï au patrimoine mondial de l'humanité


Ce festival revêt une importance certaine pour les chefs maghrébins qui rivaliseront pour offrir le meilleur couscous, au moment où l’Algérie et le Maroc s’affrontent culturellement sur la paternité de ce savoureux plat, l'un des plus appréciés du Maghreb.

Outre les chefs, des Algériens issus des différentes régions du pays (Alger, Blida, Bejaia, Annaba, Oran, Adrar, Béchar, Batna, etc.) participent à l’événement en faisant découvrir leurs particularités régionales.


LIRE AUSSI: Couscous: le Maghreb uni pour l'inscrire au patrimoine de l'humanité


Quant au public, il peut profiter de cette ambiance bon enfant de cuisine réalisée en live, de conseils de chefs des différents pays représentés et bien sûr de dégustations gratuites. Et ce, pendant les 3 jours du festival durant lesquels on fera semblant d’oublier la question de la paternité du couscous. Un conflit que les pays de la région essayent d'ailleurs de dépasser à travers une demande commune d’inscription du couscous au patrimoine immatériel de l’humanité au niveau de l’UNESCO. Une chose est sûre, chacun des trois pays maghrébins tentera de ravir le titre du meilleur couscous lors de cette première édition. 
Le 11/05/2018 Par Karim Zeidane