Fermer

Global Knowledge Index: le Maroc devant la Tunisie, l’Algérie ferme la marche

Mise à jour le 19/12/2017 à 16h58 Publié le 19/12/2017 à 16h56 Par Moussa Diop

#Société
diplôme
© Copyright : DR

#Maroc : Le Maroc dame le pion aux autres pays d’Afrique du Nord dans le dernier classement Global Knowledge Index (Indice du savoir global). Cet indice classe 131 pays à partir de 133 variables regroupées en 7 critères sectoriels.

La Fondation Mohammed Ben Rachid Al-Makhtoum pour le Savoir, en collaboration avec la Programme des Nations Unies pour le développement (Pnud), a rendu publique l’édition 2017 du Global Knowledge Index.

L’index classe 131 pays sur la base de 133 variables distinctes regroupées autour de 7 critères fondamentaux: enseignement supérieur, éducation pré-universitaire, formation, technologies de l’information et de la communication, recherche scientifique et innovation, économie et enfin environnement global favorable.


LIRE AUSSI: 10 pays africains dans le Top 100 de l’Indice global de compétitivité 2017-2018


L’index est considéré comme un instrument visant à aider les décideurs politiques dans la gestion et l’administration, ainsi que dans la préparation de l’avenir.

Le Maroc occupe la première place dans la région Afrique du Nord et le second rang au niveau du continent africain derrière la Namibie, avec un score de 43 points, le classant au 77e rang mondial.

Le Maroc doit son score aux indicateurs environnement global favorable (52,2/100), éducation pré-universitaire (51/100), technologies de l’information et de la communication (49,3/100) et formation technique/professionnelle et formation continue (47,9/100). Le royaume accuse des faiblesses relatives au niveau de l’économie (43,8/100), de l’éducation supérieure (38,7/100) et surtout au niveau de la recherche scientifique et innovation (20,9/100).


LIRE AUSSI: African University Ranking 2017: le top 5 francophone et le top 5 anglophone


La Tunisie affiche un score de 42 points, au 80e rang mondial. Les meilleurs scores sont obtenus au niveau des critères environnement global favorable (54,6/100) éducation pré-universitaire (50,4/100), formation technique/professionnelle et formation continue (47,2/100) et technologies de l’information et de communication (45/100). Le pays affiche des faiblesses au niveau des critères relatifs à l’économie (41,3/100), l’éducation supérieure (40/100) et surtout au niveau du critères recherche scientifique et innovation (22,6/100).

Quant à l’Algérie, avec un score de 40 points, elle boucle le classement de la région Afrique du Nord en se classant au 96e rang mondial. Les meilleurs scores du pays sont obtenus au niveau des critères éducation pré-universitaire (53,5/100) et environnement global favorable (50,5/100). Le pays affiche des faiblesses dans les autres critères, notamment au niveau de l’économie (36,3/100), technologies e l’information et de télécommunications (36,3/100) et surtout au niveau de la recherche scientifique et innovation (24,8/100).


LIRE AUSSI: Doing Business 2018: le top 10 africain


Rappelons qu’au niveau du continent africain, le top 5 du Global Knowledge Index est composé de la Namibie (44 points, 73e mondial), du Maroc (43 points, 77e mondial), de la Tunisie (42 points, 80e mondial), de l'Afrique du Sud (42 points, 81e mondial) et du Botswana (41 points, 86e mondial).

Enfin, au niveau mondial, la Suisse, le Singapour et la Finlande occupent les trois premiers rangs du podium alors que le Togo, le Mali et le Yémen ferment la marche du classement mondial.

Le 19/12/2017 Par Moussa Diop