Fermer

Mobilité urbaine: quelles sont les 6 villes africaines du classement du Forum Oliver Wyman?

Mise à jour le 08/11/2021 à 16h21 Publié le 08/11/2021 à 16h00 Par Moussa Diop

#Société
Le Cap
© Copyright : DR

#Maroc : Le Forum Oliver Wyman, en partenariat avec l’Université de Californie vient de publier le classement de son Indice de préparation à la mobilité Urbaine (Urban Mobility Readliness Index). Basée sur 6 indicateurs et 57 sous-indicateurs, l'édition 2021 classe 60 grandes villes dont 6 africaines.

Le Forum Oliver Wyman, en partenariat avec l’Université de Californie (Berkeley) vient de publier son classement annuel sur la préparation à la mobilité urbaine des villes du monde. L'édition 2021 comprend 60 villes des 5 continents et offre un classement avant-gardiste indiquant dans quelle mesure les villes mondiales sont bien positionnées pour assurer la mobilité urbaine et de manière écologique dans l’avenir.

Pour cela, le classement évalue l’état de préparation actuelle de chaque ville comme une indication de sa future capacité de mobilité. Outre le classement de chaque ville, cet indice permet aussi d’explorer en détail les performances des 60 villes étudiées sur chacune des indicateurs.

>>> LIRE AUSSI: Quelles sont les 10 villes les plus riches d’Afrique?

Concernant l’édition 2021 de l’Indice de préparation à la mobilité urbaine (Urban Mobility Readliness Index 2021), celui-ci se base sur 5 indicateurs fondamentaux: infrastructures (connectivité de l’aéroport international et qualité des routes), impact social (sécurité routière et cherté du transport public), attractivité du marché (pénétration de la mobilité partagée), efficience du système (utilisation des transports publics et fluidité du trafic) et innovation (top universités/laboratoires et part de marché des véhicules électriques). De plus, l’édition 2021 se démarque par l’introduction de deux nouveautés. A niveau des critères, les concepteurs de l’indice ont introduit celui de la mobilité durable qui évalue dans quelle mesure les villes promeuvent les modes de transport vert et garantissent que leurs infrastructures sont résilientes aux risques du changement climatique.

Il faut souligner que partout dans le monde, les gouvernements et les entreprises s’engagent de plus en plus à réduire les émissions de CO2 sachant que le transport génère 15% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Ainsi, cet indicateur classe les villes dans leur cheminement vers une mobilité écologiquement durable et il est compilé à partir de 15 mesures existantes relatives à la mobilité durable.

>>> LIRE AUSSI: Classement Mercer 2021: les villes africaines les plus chères et les plus abordables pour les expatriés

L’autre nouveauté réside dans l’élargissement de la couverture pour inclure 10 villes supplémentaires: Atlanta, Le Cap, Djeddah, Munich, Nairobi, Oslo, Quito, Santiago, Vancouver et Washington DC.

Globalement, les villes les mieux placées possèdent des économies locales fortes, des innovateurs dynamiques en matière de mobilité et des externalités positives de la poursuite du travail à distance, qui ont réduit fortement les embouteillages et poussé les résidents à adopter des options de mobilité physiquement actives comme le vélo.

Pour chaque critère, un score allant de 0 à 100 est octroyé permettant de classer les 60 villes retenues pour ce classement. Ainsi, l’édition 2021 de l’Indice de préparation à la mobilité urbaine est dominé par Stockholm avec un score de 73,7 points/100, devant San Francisco (73,3 points), Singapour (72,8 points), Helsinki (71,6 points) et Amsterdam (71,5 points).

>>> LIRE AUSSI: Afrique: Alger et Lagos parmi les 10 villes les moins vivables dans le monde

Au niveau du continent africain, 6 villes figurent dans le classement 2021. Il s’agit de Cape Town et Johannesburg en Afrique du Sud, Casablanca au Maroc, Le Caire en Egypte, Nairobi au Kenya et Lagos au Nigéria.

Classement des 6 villes africaines

Villes Pays Rang mondial score (pts) Infrastructures Impact social Attractivité du marché Efficience du système Innovation
Cape Town Afrique du Sud 42e 42,1 49,7 50,2 34 44 15
Johannesburg Afrique du Sud 49e 38 50,1 39,5 27,3 44,3 12,4
Casablanca Maroc 52e 36,4 47,1 42,4 24,4 41,1 9
Caire Egypte 53e 36,4 47,1 42,4 24,4 41,1 9
Nairobi Kenya 59e 25,5 30,8 40,5 12,3 25,4 0,9
Lagos Nigeria 60e 20,7 21,4 26,2 18,6 24,2 2,1

C’est Cape Town qui occupe le premier rang au niveau africain avec un score de 42,1 points qui le classe au 42e rang des 60 villes étudiées, grâce à l’impact social de la mobilité urbaine (50,2 points), à ses infrastructures (49,7 points) et à l’efficience de son système de mobilité (44 points). La ville la mieux classée du continent souffre de faiblesses en matière d’attractivité (34 points/100) et surtout en matière d’innovation (15 points/100).

>>> LIRE AUSSI: Egypte: un programme ambitieux de 20 villes nouvelles de 4e génération

A titre d’exemple, Casablanca, la capitale économique du Royaume du Maroc, qui se classe au 52e rang mondiale, obtient son meilleur score au niveau du critère d’infrastructures avec 47,1 points/100, se classant au 43e rang mondial pour cet indicateur. Elle obtient des scores de 42,4 points pour l’indicateur d’impact social et 41,1 points pour l’efficience de son système de mobilité. Ses scores les plus faibles sont obtenus au niveau des critères attractivité du marché (24,4 points/100) et d'innovation (9,0 points/100) pour lesquels la ville se positionne respectivement au 56e et 55e rang mondial. 

Enfin, il faut souligner que Oliver Wyman est un cabinet international de Conseil en management, filiale de Marsh & McLennan, une entreprise de gestion des risques, basée aux États-Unis.
Le 08/11/2021 Par Moussa Diop