Fermer

Vidéo. Attijariwafa bank: démarrage du FIAD 2019, sous le signe de l'intégration africaine

Mise à jour le 14/03/2019 à 16h49 Publié le 14/03/2019 à 13h24 Par Moussa Diop et khadija Sabbar

#Economie
Vidéo. Attijaiwafa bank: démarrage de la 6e édition du Forum international Afrique Développement
© Copyright : DR

#Maroc : La 6e édition du Forum International Afrique Développement 2019, initié par Attijariwafa bank, s’est ouvert ce jeudi 14 mars à Casablanca sous la présidence du président de la Sierra Leone. Durant 2 jours, les participants vont débattre de l’intégration économique et nouer des relations d’affaires.

C’est parti pour la seconde édition du Forum International Afrique Développement (FIAD) du groupe Afrique Développement du groupe Attiijariwafa bank. La cérémonie d'ouverture de cette manifestation d'envergure a eu lieu ce matin, sous la présidence du président de la République de Sierra Leone Juluis Maada Bio, dont le pays est l’invité d’honneur de cette édition.

Un parterre de personnalités, composé de plusieurs ministres, d’ambassadeurs, de hauts responsables de la région Casablanca-Settat, ainsi que d'opérateurs économiques issus de 34 pays et les représentants des médias étaient présents. 

Cette édition a pour thème «Quand l’Est rencontre l’Ouest», il s'agit là d'un clin d’œil à une intégration régionale désirée pour le continent, eu égard aux enjeux de la croissance de l'Afrique pour le reste de la planète.

Ce thème tombe à point nommé, au moment où l’Union africaine s’apprête à lancer la Zone de libre échange continentale africaine (ZLECA).


LIRE AUSSI: Attijariwafa bank: la Sierra Leone est l'invitée d'honneur du Forum Afrique développement


Le président de la Sierra Leone, Juluis Maada Bio, invité d’honneur de cette édition, a insisté sur la nécessité de l’intégration économique du continent et a clairement affiché la volonté d’ouverture de son pays.

«Nous devons faire face à de nombreux défis, tout en restant tournés vers le futur, pour mobiliser les opportunités et les saisir au profit des pays du continent», a t-il souligné. De même, «nous devons aussi améliorer nos institutions de gouvernance, promouvoir la transparence et lutter contre la corruption et bien gérer nos ressources naturelles pour le bénéfice de nos pays», a martelé le président sierra-léonais. 

A ce titre, il a tenu à saluer le rôle de leadership du roi Mohammed VI en faveur du développement du continent. De même, il a également salué le rôle que joue le groupe Attijariwafa bank dans le financement des éconmies africaines.


Le président de la Sierra Leone a profité de la tribune de ce forum pour faire la promotion des potentialités et des opportunités de son pays auprès des investisseurs présents. 

La Sierra Leone a un potentiel de développement important au niveau de divers secteurs: agroalimentaire, agri-business, tourisme et les mines (or, diamant, etc.). Le pays s’est doté d’un guichet unique supervisé par le vice-président qui permet aux investisseurs potentiels d’économiser du temps en réduisant les procédures. 

Pour sa part, Mohcine Jazouli, ministre délégué chargé de la coopération africaine du Maroc, a souligné que «la ZLECA va changer la physionomie de l’Afrique», et que celle-ci va «accroître les échanges commerciaux africains à plus de 50%».

Le ministre a aussi tenu à détailler quelques freins au développement des échanges au niveau du continent, notamment la faiblesse des infrastructures.

Profitant de la perche tendue, Li Li, ambassadeur de République Populaire de Chine au Maroc, a souligné que «le déficit en infrastructures constitue un handicap du développement de l’Afrique».


LIRE AUSSI: Vidéo. Forum Afrique Développement 2019: Attijariwafa bank veut relier l'Est à l'Ouest du continent


Toutefois, grâce à la coopération entre la Chine et les pays du continent, «les entreprises chinoises contribuent à résoudre ce problème de déficit en infrastructures du continent».

Le diplomate chinois en a profité pour appeler à «une coopération tripartite Chine-Maroc-Afrique qui sera profitable aux peuples africains».

Enfin, rappelons que le Forum International Afrique Développement est organisé par le Groupe Attijariwafa bank, à l’initiative de son actionnaire de référence, le fonds d’investissement panafricain Al Mada.

Fort d’une stratégie intra-africaine d’envergure, cette 6e édition est marquée, selon Mohamed El Kettani, PDG du groupe Attijariwafa bank, par la présence de 2.000 opérateurs africains et la programmation de pas moins de 4.200 rencontres BtoB.

Les organisateurs tablent par ailleurs sur plus de 5.000 rencontres d’affaires durant ces deux jours.

Concernant le marché de l’investissement, pas moins de 9 pays sont représentés: la Sierra Leone, l'Egypte, le Kenya, le Rwanda, l'Ethiopie, le Mali, la Côte d’Ivoire, le Cameroun et bien entendu le Maroc.
Le 14/03/2019 Par Moussa Diop et khadija Sabbar