Fermer

Vidéo. Forum Afrique Développement 2019: Attijariwafa bank veut relier l'Est à l'Ouest du continent

Mise à jour le 22/02/2019 à 09h11 Publié le 22/02/2019 à 09h05 Par Moussa Diop et Adil Gadrouz

#Economie
FIAD 2019
© Copyright : DR

#Maroc : Le Club Afrique Développement du groupe Attijariwafa bank s'apprête à organiser ces 14 et 15 mars 2019 la 6e édition du Forum international Afrique Développement (FIAD). «Quand l’Est rencontre l’Ouest» sera le thème de cette édition, qui met à l’honneur l’intégration économique africaine.

Les 14 et 15 mars prochains, le groupe Attijariwafa bank organise à Casablanca la 6e édition du Forum International Afrique Développement (FIAD 2019). Pour cette année 2019, plus de 2.000 opérateurs économiques et décideurs politiques venant de 36 pays sont attendus à cette manifestation.

Pour Mohamed El Kettani, PDG du groupe Attijariwafa bank, «le forum s’est imposé en tant carrefour et plateforme d’échanges entre les opérateurs économiques africains et leurs homologues du monde».

Mohamed El Kettani rappelle également que le continent est le centre des stratégies de développement des grands opérateurs du monde, du fait de son potentiel de croissance, de sa démographie, de son potentiel industriel, de ses besoins en infrastructures (routes, autoroutes, énergie, ports et aéroports, etc.).


Toutefois, le continent reste peu économiquement intégré. Une situation toutefois appelée à évoluer, avec la mise en place, à l’initiative de l’Union africaine, d’une Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA), signée par 50 pays du continent, et actuellement ratifiée par 19 d’entre eux.

C’est donc pour accompagner cet élan d’intégration économique que le groupe Attijariwafa bank, présent dans 16 pays africains, a choisi pour thème «Quand l’Est rencontre l’Ouest» pour cette 6e édition de son Forum International Afrique Développement.


LIRE AUSSI: Vidéo. Maroc. FIAD 2017: 7 pays présentent leurs opportunités d’investissement


Pour le groupe bancaire, l’objectif est de contribuer à l’intégration des deux parties du continent: l’Est désignant la partie orientale du continent du nord au sud, et l’Ouest, toute la partie occidentale, du continent de Rabat, au Maroc, au Cap, en Afrique du Sud.

Il s’agit là, de fait, de deux grands ensembles de l'Afrique, dont les échanges sont globalement négligeables, du fait de la faible intégration économique du continent.

Avec la présence des acteurs économiques et politiques de ces deux régions, cette édition 2019 du FIAD permettra de jeter les jalons d’un échange fructueux entre opérateurs économiques de l’Est et de l’Ouest du continent et donc d'impulser une plus grande intégration économique en Afrique.


LIRE AUSSI: FIAD 2017, l’inquiétante urbanisation en Afrique: défis et opportunités


Concernant le programme concocté par le Club Afrique Développement, celui-ci s’étale sur 2 jours et comprend 4 panels dont une plénière sur le thème: «Accélérer l’intégration régionale, accroître la création de valeur», des rencontres B to B, le désormais traditionnel "Marché de l’investissement" avec 7 pays à l’honneur cette année: l'Egypte, l'Ethiopie, le Kenya, le Rwanda, le Cameroun, le Mali et la Côte d’Ivoire.

La cérémonie de clôture, quant à elle, sera le clou de cette édition, et sera marquée par les remises des Trophées de la Coopération Sud-Sud.


LIRE AUSSI: Vidéo. FIAD 2017: la Zone économique spéciale de Nkok au Gabon cherche des investisseurs


Rappelons que lors de 5 précédentes éditions, le FIAD a, au total, réuni 8.000 acteurs économiques et politiques venant de 36 pays et permis 17.300 rendez-vous d’affaires entre opérateurs économiques dans le cadre des rendez-vous B to B.

Les trois dernières éditions du FIAD ont également permis de mettre en lumière les Marchés d’investissement de plus d’une vingtaine de pays, lesquels ont pu exposer leurs potentialités, opportunités d’investissement et incitations offertes à leurs potentiels investisseurs.

Parallèlement à l’organisation du FIAD, le Club Afrique Développement du groupe Attijariwafa bank, qui compte actuellement 3.000 membres au total, a effectué 15 missions multi-sectorielles dans pas moins de dix pays (le Sénégal, le Cameroun, le Mali, le Gabon, la Mauritanie, la Côte d’Ivoire, etc.), ce qui a permis à plus de 2.000 chefs d’entreprises venant de 12 pays de se rencontrer, d’échanger et de nouer des relations d’affaires.
Le 22/02/2019 Par Moussa Diop et Adil Gadrouz